SMIC : les propositions de la CGT

Temps de lecture : 3 min.
Publié le 11 déc. 2023
Le SMIC augmentera de 1,13% au 1er janvier 2024, une hausse nettement insuffisante pour faire face au coût de la vie. Pour la CGT, il faut une véritable réévaluation du salaire minimum et de l'ensemble des salaires. Retrouvez ici toutes les propositions CGT sur le SMIC.

Le groupe d’expert·es du SMIC vient de publier son rapport annuel. Cette mission lui est donnée par l’article 24 de la loi du 3 décembre 2008. Comme chaque année depuis sa création le groupe d’expert·es préconise de ne pas augmenter le SMIC au-delà des hausses automatiques prévues par la loi.

2023, comme 2022, ne sont pas des années “comme les autres”.

Nous connaissons en effet un très fort niveau d’inflation : +6 % en 2022, +4% en 2023. Et ces moyennes dissimulent des hausses de prix nettement supérieures :

  • +7,7 % pour les prix de l’alimentation
  • +9,9 % pour le prix du tabac
  • +5,2 % pour les prix de l’énergie (sources INSEE)

Ces prix, notamment, de l'alimentation et de l'énergie, se situent à un très haut niveau, ils sont insupportables, en particulier pour les personnes dont le budget est très serré.

Les dépenses pré-engagées (logement, assurance, télécoms) et contraintes (carburant, nourriture) pèsent beaucoup plus lourd dans le budget des ménages modestes (41%) que des plus aisés (28%).(Voir fiche pouvoir d'achat )

Les prix augmentent principalement parce que les entreprises augmentent leurs marges.

La Banque centrale européenne (BCE) et le Fonds monétaire international (FMI) ont indiqué, en 2023, que l’inflation européenne actuelle est en majeure partie imputable à la hausse des marges réalisée par les entreprises.(voir ici)

En France, les profits des grandes entreprises explosent.

Au premier semestre 2023, les résultats du CAC 40 sont en hausse de 10,5 % par rapport à l’année précédente. Les richesses produites par les entreprises sont en très grande partie reversées aux actionnaires : en France, entre avril et juin 2023, 46 milliards d’euros ont été reversés aux actionnaires par les grands groupes du CAC 40, un record pour le pays.

9 personnes sur 10 en France sont en désaccord avec le groupe d'expert·es du SMIC et souhaitent la hausse du SMIC.  - Données de la DREES publiées dans le rapport 2022-

La CGT revendique un SMIC à 2 000 € bruts pour un temps plein, soit une hausse de 14 % par rapport au niveau du SMIC actuel. En 2023 le nombre de salarié·es du privé au SMIC est passé de 2,5 à 3,1 millions.

La hausse du SMIC, mais aussi les autres propositions de la CGT sur le Smic et les salaires sont indispensables pour permettre aux salarié·es de vivre dignement de leur travail.

Ces propositions sont : 

  • L'indexation des salaires sur le Smic et les prix, pour protéger le pouvoir d'achat de l'ensemble des salarié·es 
  • L’indexation automatique du Smic à partir de 1 % d’inflation pour que les augmentations automatiques se fassent plus souvent et plus rapidement.
  • De choisir le Smic comme référence salariale pour une personne sans diplôme, pour que très rapidement, au fil de l'acquisition des qualifications, le salaire augmente, mais aussi pour que les personnes diplômé·es ne puissent plus être rémunéré·es au Smic.
  • Le remplacement du groupe d’expert·es du Smic par une instance véritablement pluraliste et en lien avec les réalités de vie des salarié·es.

C’est légitime, c’est possible, car il y a urgence pour nos salaires. 

 

Sur le même thème

Actualité

Kit de communication de la campagne "Urgence salaires"

Lire la suite
Actualité

Quel est le montant des exonérations de cotisations sociales dans votre entreprise ?

Lire la suite
Actualité

Comment des millions de salarié·es se sont retrouvé·es au Smic?

Lire la suite