dossier
dossier

Petite enfance

Publié le 22 mar. 2019
Temps de lecture : 2 min.
La Loi ESSOC, de son nom « pour un Etat au Service d’une Société de Confiance », s’inscrit dans la politique de casse du service public. Elle vise à modifier profondément l’action publique aussi bien pour les usagers, que pour les agent·e·s chargé·e·s de sa mise en ouvre. Son article 50, concerne les structures d’accueil petite enfance. Dès ordonnances devraient être publiées avant l’été. Leur contenu est très inquiétant quant à la qualité et aux conditions d’accueil des jeunes enfants. Les conditions de travail des professionnels de la petite enfance en seront directement impactées. Mobilisons-nous pour les combattre !
Loi ESSOC 

 

Première mobilisation réussie pour le secteur de la petite enfance !

La mobilisation des professionnels et des familles se traduit par un premier succès  puisque le gouvernement a d’ores et déjà annoncé que le ratio de 40/60 concernant les qualifications requises auprès des enfants ne sera pas remis en cause.

Pour rappel, les ordonnances à venir prévoient notamment un taux d’encadrement des enfants dégradé, des possibilités d’accueil en surnombre, une surface d’accueil par enfant dans les grandes villes de 5,5m2 au lieu de 7m2 …

La mobilisation du 28 mars a réuni des milliers de professionnel-le-s et de parents dans 40 villes de France : 1 500 à Paris, 500 à Toulouse, 600 à Nantes, 400 à Lyon et à Bordeaux, 350 à Nice, 300 à Montpellier, 200 à Tours, Grenoble, Bayonne,… et a donné lieu à la fermeture de centaines de crèches et de multi-accueils en France, tant publics que privés : 75 % à Grenoble, 100 % à Carcassonne, 90 % à Narbonne, 80 % à Tours, 75 % en municipal à Nice,…

Mais, le contenu de ces ordonnances remet toujours en cause la qualité d’accueil et les conditions de travail des salariés du secteur. Productivité et rentabilité sont imposées aux structures pour compenser les baisses de dotation de la part des collectivités locales et de la CNAF.

La lutte doit continuer !

 Aller plus loin et lire l'article NVO 

 

A voir aussi

Actualité

Hôpitaux de Paris : l'ensemble du personnel en grève avant Pâques

Alors que huit syndicats de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) ont déposé vendredi un préavis de grève entre le 18 et le 20 avril, ces derniers exigent « de véritables négociations » sur…

Nos repères CGT