dossier
dossier

Pas de hasard pour ma retraite, je veux savoir quand et avec combien je partirai !

Publié le 8 nov. 2019
Temps de lecture : 2 min.
La CGT, depuis déjà plusieurs mois, alerte le grand public sur les dangers de la réforme des retraites qui ne dit pas son nom : Précarité !

Toutes et tous concernés


À quel âge vais-je pouvoir prendre ma retraite ? Avec combien ? Voici les questions que tout
le monde se pose et auxquelles il faut apporter des réponses concrètes.

Nous avons un des meilleurs systèmes de retraite au monde, si ce n’est le meilleur. Pourtant, le président de la République a décidé, par idéologie pure, de l’anéantir. Au nom du marché, on remet en cause le principe de solidarité qui fait la force de la protection sociale en France.

Tout ce qui touche aux questions sociales, ou à la santé, est désormais considéré comme une dépense qu’il faut réduire. Le projet présenté vise à nous faire travailler plus longtemps, avec une pension aléatoire en fonction d’une valeur de point fluctuante.

C’est une gestion individualisée des retraites visant à opposer les professions entre elles.

Au contraire, la CGT considère que la protection sociale, la retraite, la santé, sont des investissements qu’il faut développer. Ils sont les symboles d’un pays moderne qui protège ses citoyens de la maladie et de la misère, car si nous considérons que notre système actuel doit évoluer, il n’est pas nécessaire d’en changer les fondements.

Certains sujets ont peu de liens avec la question des retraites. Ainsi, pour réduire les inégalités de pensions entre les hommes et les femmes, il faudrait d’abord que ces dernières soient payées comme les hommes durant leur activité.

À ce jour, et malgré de nombreuses déclarations présidentielles, cet écart n’est pas réduit faute de mesures contraignantes pour les entreprises, notamment les plus grandes.

La CGT a proposé plusieurs pistes pour améliorer notre système :

  • que les années d’études soient prises en compte afin que les futures générations ne soient pas contraintes de partir à 70 ans ;
  • que toutes les formes de travail soient assujetties à cotisations, des employeurs ou donneurs d’ordre, à l’instar des travailleurs de plateformes face aux géants du numérique.

La retraite, ce n’est ni une affaire de spécialistes, ni de techniciens de l’économie. C‘est du concret.

À la CGT, nous croyons au débat, un débat contradictoire qui permet à chacune et chacun de se forger une opinion mais nous sommes également persuadés que pour se faire entendre, la mobilisation s’impose.

Petit rappel :

Secteur privé : comment participer à une grève nationale ou locale ?

Secteur public : qui peut faire grève ?

Tract manifestation du 20 février
4-pages contre la réforme des retraites
Décryptage du discours de Jean-Paul Delevoye

Dans cette vidéo tiré d'un extrait de l'émission Clique sur Canal +, Clément Viktorovitch qui est chroniqueur et professeur de rhétorique, décrypte le discours du haut-commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye et décrit de façon pédagogique les éléments de langages qu'il utilise.

Revoir le dossier consacré à l'avant-projet de réforme des retraites

Alors que le projet de loi sur la réforme des retraites a été présenté cet été au Parlement et que la cacophonie gouvernementale règne, la CGT, face au nouveau système de calcul qui glisse rapidement et sûrement vers la contribution propose d’améliorer les droits de tous les régimes.

Jusque-là, le Gouvernement avance des objectifs attrayants en promettant un nouveau système de retraite plus simple et plus juste mais élude tous les sujets essentiels tel que le niveau de pension  et l’âge de départ à la retraite.  

La CGT  s’oppose à une réforme du système qui  passerait du principe de solidarité et de la juste répartition à celui de la capitalisation.  

Notre retraite n’est pas un jeu de hasard. Le taux de pension ne peut être pensé comme une loterie !

Ecouter l'intégralité de l'interview de Philippe Martinez 

Dans le cadre du 52ème congrès, nous avons interviewé Louis BOYARD, le président de l'UNL, qui nous a fait part de son analyse de la réforme des retraites et de leurs positions pour améliorer le système actuel.

Lire le CP du 15 avril

Oui, le système actuel de cotisation par annuité et de solidarité intergénérationnelle à l’origine de la création de la sécurité sociale est le meilleur pour maintenir le niveau de vie à la retraite.  

Plaquette argumentative

Télécharger

Tract contre la retraite à points

Télécharger

Dossier de presse

Télécharger

Affiche retraite
Affiche

Lire le dossier "Retraites" de la NVO 

A voir aussi

Actualité

Les retraités mobilisés pour une retraite dans de bonnes conditions

Le gouvernement s'apprête à faire voter le plan de financement de la Sécurité sociale. Les retraités attendent des mesures les concernant. Ils seront dans la rue le 1er octobre pour demander une…

Actualité

Retraites complémentaires : la CGT ne signera pas un accord pénalisant actifs et retraités

La crise sanitaire est loin d’être terminée et le gouvernement multiplie les annonces sur une réforme des retraites visant de nouvelles mesures régressives.

Actualité

Les périodes de chômage partiel seront prises en compte pour la retraite

Un décret permet de prendre en compte des périodes d'activité partielle dans le calcul de l'indemnité de retraite. Pour faire valoir ce droit, il faudra avoir été indemnisé au moins 220 heures au…

Nos repères CGT

La CGT propose la construction d’une véritable démocratie culturelle.

L’accueil, les soins, l’entretien et l’éducation des enfants représentent une fonction sociale qui engage l’avenir de la société et justifie une politique familiale de haut niveau et la participation des entreprises à son financement. Cette politique familiale doit permettre de soutenir et encourager le travail des femmes quelles que soient leurs responsabilités familiales.