dossier
dossier

Développer une industrie durable : chiche !

Publié le 23 sep. 2020
Temps de lecture : 2 min.
Pour répondre aux aspirations grandissantes de progrès social et de respect de l’environnement naturel, les organisations de la CGT s'engagent à construire un nouveau modèle de développement industriel élaboré par les citoyens dans le respect des hommes, des femmes et de la nature.

La crise sanitaire de la la covid a révélé l’impuissance de l’Etat français pour protéger et soigner sa population. En plein cœur de la pandémie, le président de la République a même insisté sur le fait “qu’il est des biens et des services qui doivent être placés en dehors des lois du marché. Déléguer notre alimentation, notre protection, notre capacité à soigner, notre cadre de vie à d’autres est une folie. Nous devons en reprendre le contrôle”.

Chiche répond la CGT, qui depuis plusieurs décennies, est de tous les combats contre la casse industrielle. Au delà des propositions en rupture avec les vielles recettes du passé qui promettaient monts et merveilles, la CGT s’engage au quotidien, au travers de luttes, à réinventer une politique industrielle et des services qui répondent aux besoins de la population, à l’aménagement des territoires, à des coopérations nouvelles du local à l’international, et au service de l'emploi et de la transition écologique.

C’est dans ce sens que la CGT avance une série de propositions compilées dans un document « le progrès social et environnemental, c’est possible et urgent » diffusé à plus d’un million d’exemplaires. Ces propositions s’appuient sur les expériences locales portées par les salariés pour développer ou sauver leur activité et leurs emplois. À l’exemple de Vérralia, en Charente, qui ont construit un projet alternatif écologique et social ou ceux de la papeterie de la Chapelle Darblay en Normandie qui se battent pour sauver un site unique d’économie circulaire en France.

Ce dossier fait un tour d’horizon, à travers quelques exemples, de la capacité et de l’intelligence collective dont ils font preuve avec leur organisation syndicale pour élaborer des projets qui répondent aux enjeux du moment… des projets qui marquent le besoin de rupture avec les logiques qui ont prévalues jusqu’ici.

La Chapelle Darblay : démarche durable !

« Patriotisme industriel » et «  protection de l’environnement », deux concepts répétés à l’envi par le gouvernement pour justifier les somptueux cadeaux faits aux grandes entreprises : 100 milliards d’exonérations de cotisations et de baisses d’impôts supplémentaires, la possibilité de remettre en cause le temps de travail, les niveaux de salaire… Une politique dont nous connaissons l’efficacité.

Vérallia: réinvestir une filière tournée vers l'avenir

Le coronavirus, une opportunité pour tailler dans les effectifs ou pour développer une industrie au service de la transition écologique ? Contrairement au patronat et au gouvernement, la CGT mise sur la seconde solution et s'engage à porter des propositions dans ce sens. C'est dans cet objectif qu'elle a engagé une bataille autour du leader mondial du verre, Vérallia qui vient d'annoncer un plan de suppression d'emploi.

Un plan de développement pour le fret ferroviaire

« 1 000 Perpignan-Rungis en 2050, c’est possible! » pour la CGT cheminots, qui a présenté lundi 21 septembre son plan de rupture pour le développement du transport public ferroviaire des marchandises. Une contribution à partager pour construire le monde d'après.

L'engagement de la CGT pour une filière d’imagerie médicale

Bien avant la crise sanitaire de 2020, la CGT Thalès s'engageait pour relancer une filière industrielle de l'imagerie médicale en France. Cette bataille, qui s'inscrit dans la démarche globale de la CGT pour porter le progrès social et environnemental, prend une dimension nouvelle aujourd'hui.

A voir aussi

Actualité

L'engagement de la CGT pour une filière d’imagerie médicale

Bien avant la crise sanitaire de 2020, la CGT Thalès s'engageait pour relancer une filière industrielle de l'imagerie médicale en France. Cette bataille, qui s'inscrit dans la démarche globale de la…

dossier

La CGT propose un plan d’avenir pour l’industrie « verre et céramique »

La fédération CGT Verre-Céramique a élaboré ce plan d’avenir pour mettre en débat une série de propositions sociales, économiques et écologiques afin de pérenniser les industries du secteur verre…

Nos repères CGT

La CGT propose un effort considérable pour la recherche, pour contribuer au progrès des connaissances, répondre aux besoins de la société en expertise et contrôle, créer les conditions d’un renouveau du développement industriel.

La CGT propose un SMIC à 1 800 euros et des salaires minimums partout en Europe.