dossier
dossier

Confédération européenne des syndicats - CES

Publié le 9 aoû. 2018
Temps de lecture : 1 min.
La Confédération européenne des syndicats (CES) a été créée en 1973 afin de défendre les intérêts des travailleurs au niveau européen et de les représenter devant les organes de l’Union européenne (UE). La CGT s’y est affiliée en 1999.

L’incidence grandissante de la législation européenne sur la vie de tous les jours, a changé le cadre d’action des syndicats. Pour défendre leurs membres et négocier en leur nom efficacement au niveau national, ils doivent coordonner leurs activités et leurs politiques sur le plan européen. Pour influencer l’économie et la société au sens large, ils se doivent de parler d’une même voix et d’agir de concert au niveau européen. C’est la raison d’être de la CES.

L’objectif de la CES : établir une UE avec une dimension sociale forte garantissant le bien-être de l’ensemble de ses citoyens.

À l’heure actuelle, la CES regroupe 82 organisations membres de 36 pays européens, ainsi que 12 fédérations syndicales européennes, soit plus de 60 millions de membres, ainsi que des organisations ayant un statut d’observateur en Macédoine, en Serbie, et en Bosnie et Herzégovine
La CES est un des partenaires sociaux européens et est reconnue par l’Union européenne, par le Conseil de l’Europe et par l’Association européenne de libre-échange (AELE) en tant qu’unique organisation syndicale interprofessionnelle représentative au niveau européen.

La Confédération européenne des syndicats réclame un projet européen crédible pour les travailleurs

Il faut « restaurer un solide système de relations industrielles et de négociation collective et mettre en œuvre un plan européen d’investissement à grande échelle pour une croissance durable et des emplois de qualité », explique la Confédération européenne des syndicats (CES) dans une déclaration faisant suite aux résultats des élections en Grèce.

Déclaration de la CES sur le «Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance dans l’union économique et monétaire»

Les 8 et 9 décembre 2011, le Conseil européen a décidé de s’engager dans un accord international visant à renforcer la discipline budgétaire. Les gouvernements ont estimé que le renforcement des obligations budgétaires ferait reprendre confiance aux marchés et sauverait l’euro.

Résolution de la CES adoptée lors de la réunion du Comité exécutif des 5-6 juin 2012

Réunis au sein de la Confédération européenne des syndicats, nous, dirigeants syndicaux d’Europe, lançons cet appel et proposons un contrat social pour l’Europe.

A voir aussi

Actualité

Ceta : l’Assemblée nationale dit oui

Négocié depuis des années, le traité de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne (CETA) a été ratifié, ce mardi 23 juillet par les députés français par 266 voix contre 213. L’accord…

Communiqués de presse

ÉLECTIONS EUROPÉENNES Pour un choix de société, à la hauteur de l’urgence sociale et environnementale !

Les électeurs européens sont amenés à élire, le dimanche 26 mai, leurs députés.

Nos repères CGT

La CGT propose un SMIC à 1 800 euros et des salaires minimums partout en Europe.

Les normes sociales et internationales doivent s’appuyer sur les acquis sociaux, résultat des luttes des travailleurs des différents pays.