Documents

Filtrer les 239 résultats par

Quelle transition écologique ? Le véritable débat...

Le capital, sa financiarisation et la marchandisation de l’économie, sont les causes de la crise. C’est pour servir ses intérêt que le travail et l’environnement sont mis sous sa coupe. Pour la CGT, la transition écologique passe par une vraie réflexion sur l’industrie, les transports, le logement et l’instauration du contrôle des aides publiques.

Démocratie – Citoyenneté : le véritable débat

Démocratie – Citoyenneté – Droit du travail – Droit d’intervention Nous ne pouvons pas être citoyen dans la cité et nous taire au boulot. Le renouveau de la démocratie au travail (part la plus importante de notre vie) passe par le sens, l’utilité de notre travail et la modification de son organisation pour pouvoir bien travailler.

Améliorer le quotidien au travail

La crise que nous traversons est la conséquence d’une insécurité sociale grandissante. Difficile de se projeter vers un avenir assuré. Pourquoi ne pas imaginer l’instauration d’une « sécurité sociale professionnelle » qui gommerait toutes les aspérités de nos parcours (chômage, mobilité professionnelle, formation…) ? Pourquoi ne pas réfléchir à des droits attachés à la personne et transférables d’une entreprise à l’autre ?

8 mars 15h40, l'heure des comptes : intervention de Sophie Binet

Sophie Binet, dirigeante de la CGT, nous explique l'importance de cette journée de lutte pour les droits des femmes.

Roses-Rouges-Jaunes, dans l'action le 9 mars

Pour protester contre la réforme de l'Unedic sur le cumul emploi-chômage, qui va avoir pour conséquences de les précariser plus encore, un collectif d'assistantes maternelles manifestera le 9 mars, dans 30 départements.

8 Mars 15h40 : L'Heure des Comptes

La moitié des salarié-e-s sont des femmes. Elles subissent des différences de rémunérations pouvant aller jusqu’à 27 %. Elles sont touchées par la précarité et le temps partiel, le chômage plus que les hommes. Leurs carrières sont plus souvent plafonnées, bloquées… ce qui se traduit par des retraites inférieures de 42 %. La CGT, en combattant ces discriminations, travaille aussi à une culture d’égalité entre les femmes et les hommes. De la formation à la vie professionnelle ou en société, les stéréotypes renforcent les inégalités. Les repères revendicatifs de la CGT dans tous les domaines prennent en compte ces besoins d’évolution des droits humains.

Fiscalité : le véritable débat, on va se le faire

La fiscalité est un puissant moyen de financement des investissements de long terme, de réponse aux besoins sociaux et économiques et de réduction des inégalités, à condition que l’effort soit justement réparti. Lorsque nous devons nous acquitter d’une taxe, cela a tendance à ne pas vraiment nous réjouir. Et pourtant, bien que désigné comme notre ennemi à abattre, est-ce que l’impôt ne serait pas en réalité notre plus fidèle allié ? À quoi ressemblerait notre quotidien, notre société sans lui ? Sa suppression profiterait aux plus riches ou aux plus humbles ?

Salaires : le véritable débat, on va se le faire !

Nous voulons vivre de notre travail. C’est la phrase la plus entendue durant ces derniers mois. Il est essentiel d’augmenter les salaires bruts et les pensions. L’argent existe, les entreprises du CAC 40 ont réalisé 93 milliards d’euros de bénéfices en 2017 (57 milliards ont été distribués à leurs actionnaires), ils pourraient dépasser 100 milliards en 2018. Pourtant, ce sont elles qui bénéficient le plus des aides et exonérations de l’État payées par nos impôts.

EDF abandonne ses usagers, la CGT maintient le Service public

A la Courneuve, la CGT assure l'accueil des usagers dans la boutique qu'EDF a décidé de fermer en février 2018. Depuis cette date il n'y a plus aucune boutique d'accueil physique en France. Des choix stratégiques de la part d'EDF qui bafouent la notion de service public. "On veut une entreprise 100% publique avec les pouvoirs de décisions partagés entre les usagers, les élus de la Nation et les représentants des salariés" explique Romain Rassouw, secrétaire du syndicat CGT Energie 93.

5 février : les raisons de la colère

"Si chacun reste dans son secteur, on va perdre". Nathalie, Sébastien, Jean-Claude, etc, étaient dans la rue le 5 février avec leurs revendications.