UGICT-CGT : Les cadres précarisés par les ordonnances de la Loi Travail XXL

UGICT-CGT : Les cadres précarisés par les ordonnances de la Loi Travail XXL

Publié le 31 juil. 2018
L’encadrement est concerné à double titre par les ordonnances. En première ligne pour mettre en œuvre des réformes auxquelles ils adhèrent de moins en moins, les cadres sont aussi directement précarisés par les ordonnances. Les CDI de projet, le plafonnement des indemnités prudhommales et la réforme des procédures de licenciements font d’eux des « cadres en solde », éjectables dès le premier désaccord qu’ils oseraient exprimer vis-à-vis de leur hiérarchie. Ils pâtiront aussi de la disparition de nombreuses dispositions conventionnelles parfois spécifiques aux cadres (13e mois, prime de départ en retraite, d’ancienneté…). La possibilité par accord d’entreprise de modifier des clauses du contrat de travail permettra d’imposer des clauses de mobilité géographique ou fonctionnelle sans limite et de tirer les salaires vers le bas. Enfin, alors qu’il y a chaque année 100 000 burn out, la disparition des CHSCT signe la fin des politiques de prévention des risques organisationnels au travail.
Media
Video Url
Body