JO 2024 : la CGT veillera à l'exemplarité sociale

JO 2024 : la CGT veillera à l'exemplarité sociale

Publié le 22 jan. 2019
La CGT organisait une grande journée le 16 janvier 2019 à Montreuil pour débattre des enjeux sociaux des jeux. C'est une première mondiale : une charte sociale a été créée à l'initiative de la CGT et signée par la CGT, CFDT, CFE-CGC, FO et CFTC en juin 2018 Paris 2024 promet de respecter les 16 engagements pris afin de garantir les droits sociaux des personnes employées avant et après les jeux. Recrutement, rémunération, santé, formation etc.
Media
Video Url
Body

Les Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024 vont générer environ 200 000 emplois. Le Comité d'organisation des JO (COJO), la société de livraison des ouvrages olympiques (SOLIDEO), les entreprises et collectivités s'engagent à assurer l'exemplarité sociale de ces jeux. Bernard Thibault, représente les organisations syndicales au sein de ce COJO et de la Solidéo.

Les jeux 2024 ce sera entre 40 000 et 60 000 emplois générés dans la construction. Village Olympique, village des médias, centre aquatique : des rénovations et nouvelles constructions auront lieu. Le village Olympique sera par exemple reconvertit dans le cadre d'un programme de logements sociaux. 30 maîtres d'ouvrages sont répartis entre Paris, la Seine-Saint-Denis, Marseille. La CGT via la signature de cette charte tentera de coordonner ces différents acteurs en termes de respect des droits sociaux.