comm. de presse
comm. de presse

REFERENDUM ADP 1 million de signatures : le président va-t-il (enfin) tenir ses engagements ?

Publié le 6 déc 2019
Temps de lecture : 2 min.
La pétition pour demander l’organisation d’un Référendum d’Initiative Partagée (RIP) sur la privatisation ou non du Groupe Aéroport de Paris (ADP) vient de franchir le cap du million de signatures sur le site du ministère de l’Intérieur.

Compte tenu des obstacles et de la complexité rencontrée pour signer cette pétition, comme du refus des pouvoirs publics d’en faire la publicité, avoir recueilli plus d’un million de signatures constitue déjà un énorme succès !
La CGT a interpellé le ministre de l’Intérieur avant l’été pour dénoncer la complexité pour les citoyens d’apposer leur signature sur le site web dédié. Le gouvernement a persisté dans son refus de réellement faire vivre cet outil de démocratie.
Depuis le début, le gouvernement refuse toute campagne de communication sur le sujet alors que nous avons tous – syndicats, parlementaires et associations – demandé l’organisation d’une campagne nationale officielle, comme il sait le faire lorsqu’il s’agit de la privatisation de la Française Des Jeux, par exemple…
Pour autant, les propos tenus le 25 avril 2019 par le président de la République, lors de la conférence de presse à l’issue du « grand débat », sont on ne peut plus clair : « Nous devons donner plus de place à la voie référendaire dans notre démocratie… aller plus loin dans le référendum d’initiative partagée… en simplifiant les règles, en permettant que l’initiative puisse venir de citoyens, un million de citoyens qui signeraient une pétition et qu’elle puisse prospérer en projet de loi … »
Aujourd’hui, le cap du million de signatures est franchi. Voyons maintenant si, une fois de plus, les propos du président se cantonneront à de la démagogie et du mensonge ou si, réellement, ils seront suivis d’effets.

Montreuil, le 6 décembre 2019

Télécharger le communiqué