Professionnels de l’accompagnement, de l’aide et des soins à domicile, tous mobilisés le 23 septembre !

Publié le 20 sep 2021
Temps de lecture : 3 min.
Plus de 700 000 salarié.e.s exercent dans le secteur du soin, de l’accompagnement ou du maintien à domicile auprès des personnes en perte d’autonomie.

Un salariat à très forte prédominance féminine (97%), des contrats très souvent à temps partiel subis et précaires dont on parle peu.
Pourtant, la crise sanitaire a montré combien ces salarié.e.s de l’ombre étaient indispensables, mettant en exergue l’importance de leur travail au service de l’intérêt général.
Malgré des conditions de travail et des salaires déplorables, elles-ils ont été présent.e.s auprès des personnes âgées, handicapées, bien souvent seul.e.s à leur domicile. Mais, faute de reconnaissance et face au mépris des pouvoirs publics, aujourd’hui, les démissions se multiplient.
Avec l’épuisement professionnel aggravé par la pression du passe sanitaire, de nombreux emplois restent vacants alors que les besoins augmentent.
C’est une question de choix : les aides publiques coulent à flot, sans contrôle ni contrepartie, en direction des entreprises dont certaines abusent des paradis fiscaux. 37 entreprises du CAC 40 affichent, au premier trimestre, un bénéfice record de 57 milliards d’euros, pendant que les salarié.e.s du secteur doivent se contenter de cache-misères pour les un.e.s et d’absolument rien pour un grand nombre !
Pour la CGT, il y a urgence que de véritables mesures soient prises pour toutes et tous !
Maintenir les personnes en perte d’autonomie à leur domicile peut être un progrès, si cela se fait dans de bonnes conditions. Cela implique de mettre les moyens humains et financiers pour un accompagnement de qualité avec des professionnel.le.s formé.e.s, qualifié.e.s, reconnu.e.s et bien traité.e.s, ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui.
La CGT sera aux côtés des professionnel.e.s mobilisé.e.s le 23 septembre, à l’appel de leur fédération pour revendiquer :

  • une revalorisation immédiate des salaires et des carrières à la hauteur de l’utilité publique de ces métiers ;
  • l'augmentation de l'indemnité kilométrique et la prise en charge par l'employeur de tous les frais professionnels, des trajets et déplacements ;
  • de meilleures conditions de travail, avec un recrutement massif de personnels et des formations continues ;
  • l’amélioration des garanties collectives.

Pour la CGT, il y a urgence à répondre aux revendications des salarié.e.s et à satisfaire les besoins des populations les plus vulnérables. C’est pourquoi nous revendiquons un grand service public de l’aide à l’autonomie, avec une prise en charge par la branche maladie de la Sécurité sociale. C’est ce que nous porterons auprès de Madame Bourguignon, Ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, chargée de l'Autonomie.

Le 23 septembre, un rassemblement sera organisé à Paris, à partir de 11h, devant le Ministère de la Santé.
Nous vous invitons à participer à un point presse, à partir de 11h, devant le Ministère de la Santé.
Des rassemblements sont également prévus en province.

Contact presse
Mireille Carrot, membre de la Commission exécutive confédérale : 06 84 92 54 61

Montreuil, le 20 septembre 2021