comm. de presse
comm. de presse

Plusieurs milliers de manifestants à Genève à la reconquête de l’OIT

Publié le 17 juin 2019
Temps de lecture : 2 min.
Aujourd’hui, à Genève, plusieurs milliers de manifestants ont défilé pour faire entendre la voix des travailleurs à l’occasion du centenaire de l’Organisation Internationale du Travail.

À l’appel de la CSI, la manifestation entendait défendre les libertés syndicales, le droit de grève et exiger l’adoption, trois jours après une retentissante grève des femmes dans toute la Suisse, d’une convention sanctionnant les violences et le harcèlement dans le monde du travail.
Cette manifestation est une première doublement symbolique.

  • D’abord par sa composition internationale : si le cortège comptait beaucoup de Français (près de 2000 militants CGT mais aussi plusieurs centaines de syndicalistes de FO, de Solidaires, de la CFDT ou de l’UNSA), il réunissait aussi et surtout des syndicalistes de toute la planète. De nombreux délégués à la conférence y ont en effet participé, avec leurs drapeaux d’organisation, donnant au cortège de tête l’image de la diversité du mouvement syndical mondial tout en l’unifiant derrière des slogans clairs : défense des libertés syndicales, du droit de grève, d’une OIT en mesure de produire et de faire respecter des normes ambitieuses. Plusieurs centaines de personnels des Nations-Unis, en lutte depuis plus d’un an pour défendre leurs conditions de travail et leurs rémunérations, se sont également joints au cortège.
  • Ensuite par son parcours : partie des bords du lac, à une encablure du siège de l’Organisation Mondiale du Commerce, la manifestation a tenu son meeting sur la place des Nations en face du palais où se tiennent les assemblées de l’ONU.

Une semaine après un festival de double discours de la part de chefs d’États venus à Genève pour rivaliser en matière d’ambitions sociales, alors qu’ils font le contraire dans leur cadre national, il était important que le mouvement syndical international vienne les confronter aux réalités.

Montreuil, le 17 juin 2019

Télécharger le CP