Plus Jamais Ça en action : une victoire pour la Chapelle Darblay !

Publié le 28 avr 2021
Temps de lecture : 2 min.
Communiqué de presse du Collectif Plus Jamais Ça

logo

Les salarié·e.s de la Chapelle-Darblay accompagné·e.s de 120 militant·e.s et des porte-paroles des 8 associations et syndicats membres du collectif Plus Jamais Ça ont occupé pendant 8 heures le ministère de l’Economie afin d’exiger de la part du gouvernement le maintien de toutes les activités sur le site de la Chapelle-Darblay, dernière usine française de papier 100 % recyclé.

Toute la matinée, animations et interventions des salarié·e.s de la Chapelle Darblay et des porte-paroles d’Attac, la CGT, la Confédération Paysanne, la FSU, Greenpeace, les Amis de la terre, Oxfam et l’Union Syndicale Solidaires se sont succédées pour porter nos revendications communes.

Après avoir fait la sourde oreille et devant la détermination collective des occupant·e.s, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l'Industrie, a accepté de recevoir une délégation des salarié·e.s et Philippe Martinez, représentant le collectif Plus Jamais Ça.
À la sortie de cette discussion, la ministre s’est engagée à ce que le site de la Chapelle-Darblay reste un site papetier et à ce qu’aucune offre de reprise ne soit acceptée sans l’aval préalable des salarié·e.s. Une prochaine réunion sur les offres de reprise aura lieu le 10 mai.

Un peu plus d'un an après sa création, le collectif Plus Jamais Ça s’engage et agit concrètement pour que l’avenir de l’industrie rime avec écologie. Heureux·ses de cette victoire, les salarié·e.s et les membres du collectif n’en resteront pas moins mobilisé·e.s jusqu’au redémarrage de l’usine.

Le 28 avril 2021

Contacts presse
Kim Dallet (Greenpeace France) - 06 33 58 39 46
Daniel Souty (CGT) - 06 66 43 82 22