comm. de presse
comm. de presse

MOBILISONS-NOUS POUR L’AVENIR DE L’AFPA

Publié le 20 juin 2019
Temps de lecture : 2 min.
Le conseil d’administration de l’AFPA s’est réuni le 19 juin avec, à son ordre du jour, l’information du plus grand plan social qu’a connu l’entreprise.

Ce n’est pas moins de 1423 emplois qui vont être supprimés et 34 centres AFPA que la direction a prévu de fermer partout en France.
Le débat a duré en tout et pour tout 20 minutes ! Seule la CGT est intervenue pour exiger des réponses sur l’avenir de l’entreprise et la situation des salariés.
Il faut dire que le quorum a été à peine réuni. Pas de représentants des conseils régionaux et seuls deux syndicats, la CGT et la CFE CGC, ont siégé ce matin.
L’avenir de l’Afpa et de la formation professionnelle continue n’intéresse pas tout le monde…
Il y a pourtant des besoins croissants pour les salariés comme pour les demandeurs d’emploi, dans le contexte de la réforme budgétaire de l’assurance chômage injuste et inefficace, annoncée cette semaine.
Alors qu’il faudrait développer l’activité et favoriser l’accès des stagiaires à des formations professionnelles qualifiantes en proximité, l’État refuse de financer et met 126 millions d'euros dans un plan de départs volontaires en pré-retraite…
Aux antipodes de la politique de régression sociale gouvernementale, la CGT propose, pour améliorer l’efficacité sociale, que des investissements en formation professionnelle, particulièrement à l’Afpa, soient actés.
Il faut réformer profondément les modes de financement des prestations de formation professionnelle qui relèvent d’un modèle marchand ne prenant pas en compte les spécificités de chaque personne ; ce qui rend plus aléatoire ses chances de réussite et ne permet à un service public comme l’ AFPA de vivre.
Il faut qu’enfin une politique fondée, axée sur la réponse aux besoins de la personne et sur un parcours de formation professionnelle tout au long de sa vie, soit réellement accessible.
C’est vital et c’est urgent !
C’est encore une nouvelle raison de se mobiliser, le 26 juin partout, en France pour le droit à la formation des demandeurs d’emploi et la survie de l’AFPA.


Montreuil, le 20 juin 2019.

Télécharger le CP