Mobilisés et déterminés pour un changement de cap

Publié le 17 sep 2020
Temps de lecture : 2 min.
Malgré toutes les incertitudes liées au contexte sanitaire économique et social, les pressions exercées par le patronat et les pouvoirs publics, des dizaines milliers de salariés, de jeunes, de retraités et privés d’emploi se sont mobilisés, aujourd’hui, dans toute la France et sous diverses formes.

À l’image des nombreuses luttes dans les entreprises et les services publics, celles et ceux qui font vivre notre pays au quotidien, les jeunes, les retraités, les privés d’emploi ont exprimé le rejet d’une politique qui nous ramène au monde d’avant.
Elles et ils attendent des actes forts en matière d’emploi stable et durable, d’augmentation des salaires et des pensions, de réduction du temps de travail pour travailler moins, pour travailler mieux et travailler tous !  
Dans le plan de relance annoncé par le gouvernement, rien sur l’augmentation des salaires, des pensions et retraites, rien non plus pour améliorer les conditions de travail, ni pour créer durablement de l’emploi,  développer les services publics et améliorer notre système de protection sociale.
La crise sanitaire ne doit pas servir de prétexte pour mettre la pression aux salariés et infliger des accords de régression sociale ou des plans de licenciement. Contrairement à l’exemple de Bridgestone, les aides publiques doivent servir à la création d’emplois.
La CGT condamne toutes nouvelles régressions en matière de retraite et de protection sociale et exige l’abandon total de la réforme des  retraites et de l’assurance chômage.
Ce 17 septembre est une première étape pour gagner un plan de rupture avec les politiques actuelles. D’autres dates de mobilisation sont d’ores et déjà posées, le samedi 19 septembre avec les marches mondiales pour la paix et le désarmement et le samedi 26 septembre, avec les marches mondiales pour le climat.

Montreuil, le 17 septembre 2020

Télécharger le communiqué de presse