comm. de presse
comm. de presse

LIVREURS À VÉLO : DES LUTTES LOCALES À LA LUTTE INTERNATIONALE

Publié le 14 oct 2019
Temps de lecture : 1 min.
Les coursiers à vélo ont décidé de ne plus subir la dégradation des conditions de travail générée par une soi-disant économie « moderne » et d'agir pour obtenir des droits.

Les plateformes décident de fermer les yeux, face à la mobilisation qui s’intensifie, à l’image de Deliveroo France qui nie toute responsabilité quant à la politique menée par l’entreprise et rejette la faute sur le siège de l’entreprise situé à Londres. C’est pour cela que les coursiers travaillant en France et en Angleterre, qui ont  menés de nombreux combats chacun dans leur pays, décident aujourd’hui d’unir leur force pour contrer les stratégies mortifères de ces multinationales.
Après un périple de 1000 kilomètres, de Bordeaux à Paris, afin de rencontrer et d’unir les livreurs face à Deliveroo, plusieurs représentants de syndicats français vont traverser la Manche pour mener une action conjointe avec  l'Independant Workers Union of Great Britain (IWGB), mardi 15 octobre, dans l’après-midi,  devant le siège de Deliveroo, à Londres.
Demain, ce sont les correcteur.trice.s, les employé.e.s de la propreté, de la petite enfance, de la restauration, du tourisme, de la formation, etc., qui seront massivement concernés par « l’uberisation ». Pour tous ces travailleurs, pour tous les livreurs, notre combat s’internationalise.

Montreuil, le 14 octobre 2019

Télécharger le communiqué