comm. de presse
comm. de presse

Les apprentis sanctionnés par le gouvernement

Publié le
Temps de lecture : 2 min.
Au moment où le gouvernement et le Président de la République poussent très fort l’ambition d’atteindre l’objectif d’un million de contrats en alternance (apprentissage et professionnalisation), ils trouvent le moyen de publier l’arrêté (étudié en janvier 2010) modifiant le calcul des cotisations de retraite des apprentis. - Pour une économie d’environ 70 millions d’euros, c’est une perte de droit à retraite pour 30 % de jeunes dont la moitié perdrait 2 trimestres et l’autre moitié, 1 trimestre...
Au moment où le gouvernement et le Président de la République poussent très fort l’ambition d’atteindre l’objectif d’un million de contrats en alternance (apprentissage et professionnalisation), ils trouvent le moyen de publier l’arrêté (étudié en janvier 2010) modifiant le calcul des cotisations de retraite des apprentis.


- Pour une économie d’environ 70 millions d’euros, c’est une perte de droit à retraite pour 30 % de jeunes dont la moitié perdrait 2 trimestres et l’autre moitié, 1 trimestre.


- Cette décision est profondément scandaleuse quant on connaît la difficulté des jeunes à rentrer sur le marché du travail, à être reconnus et à avoir de justes rémunérations.

Cette attaque en règle sur les plus fragilisés est paradoxale quand on prétend vouloir régler les problèmes d’insertion.

Une fois de plus, le gouvernement fait fi de la démocratie sociale : le Conseil d’administration de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse, à une grande majorité des délégations syndicales de salariés et patronales, avait voté en janvier 2010 contre ce projet de texte et demandé un réexamen du dossier. Au lieu de cela, les arrêtés en date du 3 août (en période de vacances) sont publiés à la rentrée.

La CGT exige que les validations de trimestres de retraite pour toute la période d’apprentissage soient prises en compte dans le PLFSS (projet de loi de financement de la Sécurité Sociale) qui doit être présenté à la fin de septembre.


Montreuil, le 7 septembre 2011