Le 28 mars pour une transition sociale et écologique juste

Publié le 27 mar 2021
Temps de lecture : 2 min.
La CGT appelle les salarié.e.s, les retraité.e.s et les privé.e.s d’emploi à poursuivre la mobilisation pour une transition sociale et écologique juste le 28 mars prochain dans toute la France, à la veille de l’examen du projet de loi « Climat et résilience » en séance plénière à l’Assemblée nationale et dans la continuité des dernières journées de lutte pour le climat ainsi que dans le processus du mobilisation sociales actuelles.

La CGT se joint à l’appel de l’association « les 150 », issue des 150 membres de la Convention Citoyenne pour le Climat, afin de réaffirmer l’urgence à engager résolument notre pays sur la voie du progrès social et environnemental.
La CGT a fait part de ces propositions et réactions à ce projet de loi, en soulignant ces trop nombreuses insuffisances.
En effet, l’objectif de l’actuel projet de loi est bien trop loin de l’esprit de justice sociale qui a animé la Convention citoyenne. Au contraire, il encourage un capitalisme vert que nous condamnons. De même, ce projet refuse de s’attaquer aux véritables causes capitalistes du dérèglement climatique et aux inégalités sociales qu’elles exacerbent.
Dans les prochains jours, il appartiendra aux députés de défendre âprement une « vraie loi climat » à hauteur des enjeux sociaux et environnementaux de notre pays. 
Pour la CGT, ce doit être une loi qui associe l'ensemble des travailleurs pour préserver et développer l’emploi en lui redonnant du sens ; une loi qui rende la transition écologique accessible aux plus modestes en répondant aux besoins des populations ; une loi qui préserve la santé de tous ; une loi qui impose des sanctions véritables aux grandes entreprises pollueuses et qui renforce l’ensemble des services publics sur tout le territoire. 
La transition écologique doit être l’opportunité de bâtir ensemble un avenir juste, durable et solidaire, restons mobilisés !

Montreuil, le 27 mars 2021