La Cour suprême indienne suspend les lois réformant le secteur agricole

Publié le 13 jan 2021
Temps de lecture : 1 min.
La CGT se félicite de cette première avancée obtenue par les travailleur·euse·s indiens contre les mesures libérales prises par le Premier ministre indien. Le tribunal a, en effet, suspendu la mise en œuvre de trois lois qui ont déclenché des manifestations après leur entrée en vigueur en septembre et a appelé à former un comité d’experts qui devra examiner leur contenu.

Cette première avancée, la plus significative depuis le début de la contestation, a été saluée par l’ensemble des forces syndicales et politiques indiennes opposées à la politique libérale de Narendra Modi.
La protestation historique de plus de 250 millions de travailleur·euse·s agricoles contre la proposition de réforme libérale d’un secteur qui concerne 47 % de la population active est d’une ampleur inédite.
L’intersyndicale a salué cette première victoire et a aussitôt affirmé que la lutte continuera tant que les lois désorganisant le secteur agricole ne seront pas définitivement abrogées. C’est pourquoi les grévistes ont annoncé que les barrages et campements autour des villes seront maintenus.
De nouvelles sessions de négociations doivent se dérouler en fin de semaine.
La CGT réaffirme son soutien aux grévistes et réclame la suppression définitive de ces politiques discriminatoires et libérales.

Montreuil, le 13 janvier 2021