La communauté universitaire et de recherche s'arrête à compter du 5 mars

Publié le 6 mar 2020
Temps de lecture : 2 min.
À l’appel de l’intersyndicale CGT, FSU, FO, Solidaires de l’Enseignement supérieur et de la recherche, d’organisations étudiantes et de la coordination nationale des établissements en lutte, la communauté universitaire (personnels et étudiants) s’est massivement mobilisée sur un objectif « l’université et la recherche s’arrêtent à compter du 5 mars » – pour contester la réforme gouvernementale dite « projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche » (LPPR) – et a rejoint massivement les manifestations déjà planifiées.

Les personnels de la Recherche et de l’enseignement supérieur continuent à s’opposer au projet de loi sur la retraite par points qui participerait de l’appauvrissement de l’ensemble de la population. Les mesurettes salariales annoncées ne sauraient compenser les pertes de salaires causées par le gel du point d’indice et les pertes de pensions avec le nouveau projet.
Pour la CGT, il est urgent d’augmenter les budgets dans l’ensemble de la fonction publique, de revaloriser les salaires et de sortir de la précarité par le recrutement de titulaires.
Face à la surdité du gouvernement, la CGT appelle les personnels de l’enseignement et les étudiants à tenir des assemblées générales afin d’amplifier la grève, jusqu’au retrait de la loi de programmation pluriannuelle de la recherche, et à rejoindre toutes les initiatives tenues dans les territoires, pour exiger le retrait de la réforme des retraites par points.

Montreuil, le 6 mars 2020

Télécharger le communiqué de presse