Inspection du travail : une première avancée pour Anthony Smith !

Publié le 10 sep 2020
Temps de lecture : 2 min.
Ce 9 septembre, avaient lieu des rassemblements et des actions dans le cadre d’une journée de mobilisation intersyndicale pour l’indépendance de l’Inspection du travail et en soutien à Anthony Smith, injustement sanctionné alors qu’il n’a fait que remplir sa mission, en demandant des masques de protection pour des salarié.e.s d’une association d’aide à domicile.

À l’occasion de cette journée qui s’inscrivait dans une lutte de plusieurs mois, la Ministre du travail, qui rencontrait les organisations syndicales du ministère, a annoncé à la délégation de la CGT qu’elle revenait sur la décision de mutation d’Anthony Smith, inspecteur du travail.
Il sera réintégré, après plusieurs mois de suspension, sur sa région à Bar-le-Duc, dans le département de la Meuse, et non à 200 km de chez lui.
Il pourra assurer à nouveau ses missions de contrôle en entreprise et poursuivre son mandat au CHSCT et son engagement militant dans sa région, alors que la Direction générale du travail avait pour projet de l’empêcher d’exercer son travail pour la défense des salarié.e.s mais également l’entraver dans son activité syndicale.
Cette décision est une première avancée gagnée de haute lutte, grâce à la mobilisation large et indéfectible des inspecteurs et inspectrices du travail, des organisations syndicales professionnelles et interprofessionnelles, de personnalités du monde politique, associatif, féministe, culturel et intellectuel et de dizaines de milliers de citoyen.ne.s !
Nous poursuivrons ce combat d’intérêt général pour une inspection du travail au service des travailleurs et travailleuses, pleinement indépendante où les collusions avec les employeurs n’ont pas leur place et sommes pleinement mobilisé.e.s jusqu’à l’annulation des sanctions !

Montreuil, le 9 septembre 2020

Télécharger le communiqué de presse