comm. de presse
comm. de presse

Hommage de la CGT à Roland Leroy

Publié le 26 fév 2019
Temps de lecture : 2 min.
C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de Roland Leroy, survenu dimanche 24 février 2019. Il baigna, dès son plus jeune âge, dans le militantisme dans une famille très impliquée politiquement et syndicalement en terre normande. Ayant entamé une carrière professionnelle au sein de la SNCF où il fut embauché en 1942, son adhésion à la CGT clandestine fut immédiate...

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de Roland Leroy, survenu dimanche 24 février 2019.
Il baigna, dès son plus jeune âge, dans le militantisme dans une famille très impliquée politiquement et syndicalement en terre normande. Ayant entamé une carrière professionnelle au sein de la SNCF où il fut embauché en 1942, son adhésion à la CGT clandestine fut immédiate.
À peine sorti de l’adolescence, il s’engagea dans le combat contre le nazisme et l’occupation allemande au sein du Mouvement de la Jeunesse Communiste de France, animant avec courage la diffusion de la propagande.
Roland Leroy fut une personnalité politique majeure de notre pays en tant que dirigeant du Parti Communiste Français et parlementaire de Seine-Maritime.
Les syndiqués CGT garderont le souvenir du journaliste, du directeur du journal l’Humanité de 1974 à 1994, associant avec le brio et la classe qui le caractérisaient le mouvement social et une pensée politique émancipatrice pour le monde du travail.
Homme de culture, il officiait aussi dans les pages culturelles de son quotidien. Très proche de Louis Aragon et d’Elsa Triolet, du philosophe Louis Althusser et de l’historien Jean Elleinstein, Roland Leroy avait à cœur de briser les barrières de l’élitisme afin de rendre les sciences et les arts accessibles à toutes et à tous.
La CGT, reconnaissante de ce parcours de vie exceptionnel, adresse à son épouse Danielle, à ses enfants et petits-enfants ainsi qu’à ses proches, ses plus sincères condoléances et son soutien fraternel dans cette terrible épreuve.  


Montreuil, le 26 février 2019


Roland Leroy