Grève des travailleurs sans papiers en Île-de-France Point de situation au 28 octobre

Publié le 28 oct 2021
Temps de lecture : 2 min.
COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUN CONFÉDÉRAL ET UNION RÉGIONALE CGT ÎLE-DE-FRANCE

Grace à la mobilisation, des avancées importantes sur un certain nombre de piquets de grève ont été obtenues. Suite à l’engagement des employeurs de fournir les documents nécessaires à la régularisation des grévistes, des piquets de grève ont été levés et des protocoles de fin de conflit ont été signés. Il s’agit des entreprises : Manpower, Paris 12ème ; CRÉNEAU - MAN BTP, Paris 10ème ; Targett, Paris 5ème ; Planett Interim, Villepinte (93) ; GLS, Fleury-Mérogis (91).
Trois piquets de grève sont encore en cours face à l’entêtement des employeurs à ne pas accéder aux revendications des salariés :

  • Monoprix Belleville : 133, rue de Belleville, 75019 Paris - Métro Jourdain
  • Café Marly Louvre : 93, rue de Rivoli 75001 Paris - Métro Palais Royal - Musée du Louvre
  • Sépur : lieu de rassemblement des grévistes face à l'hôtel de ville de Bobigny - Métro Bobigny Pablo Picasso

Nous appelons les militantes et militants de la CGT à renforcer ces piquets de grève.
Nous condamnons avec la plus grande fermeté le fait que deux piquets de grève (Proman à Maison-Alfort (94) et Start People à Rungis (94) aient été délogés par la police alors que des négociations étaient en cours avec les employeurs !
C’est une atteinte manifeste et insupportable au droit de grève que nous ne laisserons pas passer !

Montreuil, le 28 octobre 2021