comm. de presse
comm. de presse

FIN DE MOIS, FIN DU MONDE… MÊME COMBAT !

Publié le 18 sep 2019
Temps de lecture : 3 min.
La CGT s’inscrit pleinement dans les journées de mobilisation des 20 et 27 septembre prochains qui portent l’exigence environnementale. Elle invite ses militants et aussi l’ensemble des organisations et associations parties prenantes à faire vivre, à ces occasions, des initiatives partout en France afin de gagner à l’élargissement de la sensibilisation de la population sur ces enjeux, à mieux faire connaître nos propositions et revendications pour gagner une réorientation profonde des politiques publiques.

Pour la CGT, il y a un lien étroit entre « Travail » et « Environnement », la surexploitation des travailleurs se conjuguant avec l'exploitation irraisonnée des ressources naturelles et de la biodiversité.
L’urgence climatique et écologique menace l’humanité et notamment les travailleurs sur tous les continents, quel que soit leur pays. Notre engagement pour le progrès social passe donc inévitablement par la nécessité d’agir en faveur de l’environnement.
De tout temps, pour satisfaire leurs besoins, les êtres humains utilisent les ressources naturelles, les exploitent et transforment la nature par leur activité. Depuis les débuts de la révolution industrielle, le capitalisme a conjugué l'exploitation des travailleurs à celle des ressources naturelles, il a conduit aux dérives actuelles : réchauffement climatique, épuisement des ressources, invasion des déchets, destruction de la biodiversité, faim et malnutrition...
Nous mesurons au quotidien le gâchis jusqu'à l'épuisement des ressources naturelles, conséquence d'une économie qui puise sans compter car ne visant que ses profits à court terme, sans se soucier des écosystèmes et de la biodiversité, laissant derrière elle des montagnes de déchets polluants la Terre, ses continents, ses océans, son atmosphère…
Des mesures urgentes doivent être prises pour mettre en place une politique énergétique et de transports tournée vers l’intérêt général, afin de pouvoir avancer vers un mix énergétique bas « carbone », notamment par le développement du transport ferroviaire, fluvial… passagers et fret. Ce domaine étant le plus grand émetteur de gaz à effet de serre.
La CGT porte l’exigence d’un « développement humain durable». C’est un combat qui vise à tenir ensemble l'homme, le travail et la nature.
Il s’agit avant tout de répondre aux besoins fondamentaux, sur le principe de « bien commun universel », de revalorisation du travail, de préservation de l’environnement et de l’anticipation  des transitions nécessaires pour que l’activité humaine ne porte pas atteinte à l’avenir de la planète.
Il s’agit, dans le même temps, de répondre aux besoins prioritaires en termes énergétiques, d'accès à l'eau, aux produits de consommation courante pour l’ensemble de la population.

Le 20 septembre, une manifestation sera organisée à Paris (rendez-vous à 13h30 à place de la Nation) et de  multiples initiatives seront organisées dans un grand nombre de villes en France.

Montreuil, le 18 septembre 2019

Télécharger le communiqué