comm. de presse
comm. de presse

Ehpad en danger

Publié le 26 mar 2020
Temps de lecture : 3 min.
La situation des Ehpad dans le secteur public comme dans le secteur privé est très alarmante.

Les salarié-e-s et agent-e-s du secteur témoignent toutes et tous de leur grande détresse, face à la peur de contracter le virus et de le transmettre à leur famille ainsi qu’aux résident-e-s.
Nous savons que si la problématique de la pénurie de masques et de matériel de protection dans les Ehpad est aussi criante et que le gouvernement craint une hécatombe c’est bien parce qu’une nouvelle fois il a un train de retard sur la crise sanitaire dans les établissements médico-sociaux.
Mais, au-delà̀ de la situation sur le COVID 19, voilà̀ maintenant plus de 2 ans que le secteur des Ehpad alerte, se mobilise, revendique. Aujourd’hui, plus que jamais, cela prend tout son sens.
Le constat a été́ fait par le gouvernement lui-même : après deux rapports, une mission flash sur l’état catastrophique des Ehpad et le manque de moyens alloués à la dépendance, il faut à̀ nouveau une situation de crise sanitaire pour se rendre compte du sort réservé́ aux personnes âgées, dans notre pays !
En Ehpad, le risque accru de contagion grandit !     
L’ensemble des personnels doit disposer de moyens de protection adéquats et efficaces, pour soigner et s’occuper des personnes âgées très vulnérables.
Depuis plusieurs jours, les établissements ont fermé leurs portes aux visiteurs extérieurs, certains résidents sont mis à l’isolement sans visite familiale pour alerter ou les protéger ou les réconforter.
Les salarié-e-s médicaux et paramédicaux restent les seules personnes qui entrent en établissement et qui peuvent donc transmettre le virus. Nombre d’entre eux sont renvoyés en confinement, à domicile car ils ressentent les symptômes du COVID 19. Ni testés, ni diagnostiqués, ils restent dans un désarroi profond.
Le gouvernement doit prendre la mesure de cet état de fait. Les mesures de prévention ne sont pas opérationnelles, à ce jour, pour éradiquer ce virus dévastateur ! Le gouvernement et les directions d’établissement ne communiquent pas sur la situation du nombre de personnes touchées et des conséquences en termes de mortalité.
Le gouvernement doit prendre la mesure de la gravité de la situation !
Nous exigeons du gouvernement qu’il mette en place immédiatement des moyens de protection, des effectifs, des traitements adaptés pour les résident.e.s et les professionnel.le.s du secteur. Il s’agit de  sauver des vies humaines !
Il y a une urgence absolue d'approvisionner les professionnel.le.s en masques, gel, surblouses et de réaliser des dépistages systématiques.
Les conditions de travail, l’accueil et l’accompagnement des personnes âgées étaient déjà déplorables avant la crise sanitaire et, aujourd’hui, elles s’aggravent par un manque d’effectif permanent qui saute aux yeux.
La CGT exige que l’ensemble des soignant-e-s dispose, immédiatement et partout sur le territoire, des moyens de protection adéquats pour protéger les personnes âgées dépendantes et vulnérables.  
Aujourd’hui, si hécatombe il y a, ce sera uniquement la faute du gouvernement ! Et pas des professionnel.le.s qui font leur maximum, avec souvent trop peu de moyens !

Montreuil, le 26 mars 2020

Télécharger le communiqué de presse