Disparition de Michel Étiévent

Publié le 13 oct 2021
Temps de lecture : 2 min.
C’est avec beaucoup d’émotion que nous avons appris le décès de Michel Étiévent. Michel, écrivain, poète, militant CGT, historien du mouvement ouvrier, Michel a consacré une grande partie de sa vie à porter l’œuvre d’Ambroise Croizat.

La CGT se doit de souligner l’énorme travail qu’a réalisé Michel Étiévent pour rendre à Ambroise Croizat la place qu’il mérite dans la création de la Sécurité sociale.
Militant infatigable de l’histoire, il n’a eu de cesse de présenter Ambroise Croizat comme le « ministre des travailleurs » et « le bâtisseur du conquis social de 1946 ».
À travers les nombreux ouvrages qu’il a écrit comme « Ambroise Croizat ou l’invention sociale », ses articles dans la presse, ses multiples conférences sur tout le territoire notamment dans nos organisations, Michel Étiévent a contribué à l’émancipation de tant de militants.
Les documentaires auxquels il a participé, tel « La Sociale », ont connu un véritable succès et ont permis à nos militants de s’approprier cette immense conquête sociale au niveau requis.
Le travail collaboratif de Michel Étiévent avec la CGT a été conséquent, fructueux et toujours passionnant. Nous avons apprécié son écriture vivante, sa liberté de ton, son amour pour la justice sociale.
En rendant hommage à sa mère dans son dernier ouvrage « Émilie au bout de la nuit », il a servi la cause de toutes les femmes.
La CGT adresse ses plus sincères condoléances, toute son amitié et sa fraternité à son épouse, sa famille ainsi qu’à ses camarades, militant.e.s à ses côtés, en Savoie comme partout en France.

Montreuil, le 13 octobre 2021