Chapelle Darblay : et maintenant la préemption !

Publié le 15 oct 2021
Temps de lecture : 1 min.
La direction d’UPM France a annoncé, ce matin, en conseil de surveillance, avec l’accord du ministère de l’Économie et des finances et de la Ministre déléguée chargée de l’Industrie, la vente du site Chapelle Darblay à Samfy/Paprec.

Pour mémoire, cette offre propose un hypothétique projet de fabrication d’hydrogène couplé avec la mise en place d’une déchetterie rassemblant dans l’immédiat… 50 emplois.
UPM et Bercy considèrent plus sérieuse et ficelée cette offre plutôt que celle déposée par Véolia, appuyée par Fibre Excellence qui, outre la fabrication de papier journal recyclé et de papier ouaté, créerait immédiatement 250 emplois.
Quelle n’a d’ailleurs pas été notre surprise de découvrir qu’une entente préalable existait entre UPM et Samfy/Paprec pour qu’aucune autre offre ne puisse être examinée de manière sérieuse mais … et Bercy alors ?!
Visiblement, ni l’écologie, ni l’industrie, ni l’emploi ne sont au cœur des préoccupations du gouvernement.
Dont acte, la CGT, les salariés, les industriels engagés et la métropole vont travailler, désormais, à la préemption du site de la Chapelle Darblay.

Montreuil, le 15 octobre 2021