Actualités

Filtrer les 1908 résultats par

4. Prud’hommes : des bougés et des avancées à conquérir

L’article 83 du projet, portant sur la justice prud’homale, est à charge contre l’intégrité et la compétence des Conseillers Prud’hommes. Il fait la part belle au juge professionnel, instaurant ainsi un échevinage qui ne porte pas son nom ! Seule exception : la proposition d’instaurer un début statut du Défenseur Syndical.

publié le

3. La fin programmée du repos dominical et banalisation des nocturnes

Il s’agit de la mesure la plus médiatisée du projet de loi. Elle représente un recul considérable des droits des salariés du commerce, et l’extension assurée à d’autres champs. C’est la fin programmée du principe du repos dominical.

publié le

2. Licenciements économiques : encore moins de contrôle et plus d’arbitraire

Quatre dispositions du projet de loi Macron viennent modifier le cadre des licenciements économiques, en rognant les droits des salariés déjà amoindris par la loi dite «de sécurisation de l’emploi» de 2013.

publié le

1. Des reculs sociaux majeurs

Le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE), le pacte dit «de responsabilité» octroyait des cadeaux exorbitants au patronat en déstructurant la protection sociale. Après les 30 milliards d'euros qui s’ajoutent aux 200 milliards d'euros d’exonérations fiscales et sociales, pour créer soi-disant 490 000 emplois (soit quand même plus de 61 000 € par emploi !), la loi Macron y ajoute d’autres cadeaux pour que les salariés et leurs représentants ne puissent contrecarrer la toute-puissance des patrons, de moins en moins obligés à se plier aux « contraintes » du code du travail, aux contrôles de l’inspection du travail, à la menace des prud’hommes.

publié le

Acharnement judiciaire contre les ex-salariés de Goodyear Amiens

**9 ex-salariés de l’usine Goodyear Amiens-Nord, dont plusieurs élus et militants CGT, ont passé la journée du mardi 17 février 2015 en garde à vue.**

publié le