actualité
actualité

Référendum : C'est « NON » pour 94,97 % des 91 068 cheminots qui ont voté

Publié le 23 mai 2018
Temps de lecture : 1 min.
Guillaume Pépy qui prétendait que 80 % des cheminots soutenaient la réforme va devoir réviser ses calculs ! La votation organisée par les syndicats cheminots CGT, Unsa, Sud et CFDT a eu un taux de participation de 61,75 % (soit 91068 votants) et à la question *« Etes-vous pour ou contre le pacte ferroviaire porté par le gouvernement ? »*, 94,97 % d'entre eux ont répondu « NON » ! Lors d'une conférence de presse qui s'est tenue ce mercredi matin, le secrétaire général de la CGT Cheminots, Laurent Brun, a indiqué que la rencontre avec le Premier ministre prévue pour le 25 mai, devrait tenir compte de ce rejet massif du projet de réforme par les principaux intéressés...
Guillaume Pépy qui prétendait que 80 % des cheminots soutenaient la réforme va devoir réviser ses calculs !
La votation organisée par les syndicats cheminots CGT, Unsa, Sud et CFDT a eu un taux de participation de 61,75 % (soit 91068 votants) et à la question *« Etes-vous pour ou contre le pacte ferroviaire porté par le gouvernement ? »*, 94,97 % d'entre eux ont répondu « NON » !

Lors d'une conférence de presse qui s'est tenue ce mercredi matin, le secrétaire général de la CGT Cheminots, Laurent Brun, a indiqué que la rencontre avec le Premier ministre prévue pour le 25 mai, devrait tenir compte de ce rejet massif du projet de réforme par les principaux intéressés.
|center>

A voir aussi

Actualité

Les initiatives de la CGT pour gagner le RIP ADP

Depuis le 30 juin et jusqu'à mi-mars 2020, les français·e·s sont invité·e·s à soutenir le référendum d'initiative partagée (RIP) sur les aéroports de Paris (ADP).

Actualité

Projet de loi LOM, des reculs en perspective

Alors que le projet de loi « orientation et mobilités » est en discussion à l’Assemblée nationale, les réponses apportées par ce texte privilégient les solutions individuelles plutôt que collectives,…

Communiqués de presse

RÉFÉRENDUM ADP Objectif : 4,7 millions de signatures !

À partir du 13 juin, les citoyennes et citoyens qui soutiennent l’organisation d’un référendum sur la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP) auront 9 mois pour se manifester.

Nos repères CGT

Il faut mettre en cohérence les besoins de déplacement des personnes, d’acheminement des marchandises, et l’organisation du système du transport. Celle-ci doit être compatible avec le développement humain durable. Cela implique une maîtrise publique comme outil de régulation et contrôle.