actualité
actualité

Menacé de radiation, la mobilisation fait reculer la direction de la SNCF de Bayonne!

Publié le 9 nov. 2018
Temps de lecture : 1 min.
Julien est cheminot et contrôleur à Bayonne. Après plusieurs mois de mobilisation entamé depuis juillet dernier pour éviter sa radiation, ce dernier vient d’être rétabli dans ses droits.

Comme dans l’ensemble du territoire, le Pays basque est aussi la cible de mesures de répressions prises à l’encontre de cheminots mobilisés dans le cadre de la réforme ferroviaire. Laurent, cheminot et contrôleur à Bayonne, va en faire l’amère expérience.

Alors qu’une initiative avait lieu le 22 juin dernier en gare de Saint Jean de Luz, Laurent s’est retrouvé accusé d’avoir bousculé un cadre de l’entreprise. Or, ce jour-là, 27 policiers, un huissier et 6 cadres étaient présents et aucun événement particulier n’a été signalé.

Convoqué en conseil de discipline en septembre, Laurent n'était pas seul, puisque 500 personnes sont venues le soutenir à Bordeaux, à l’appui d’une pétition signée par 2700 cheminots opposés à son licenciement.

Malgré l’avis positif donné pour le licenciement, c’est à la direction régionale qu’il appartient de décider de la sanction finale. C’est chose faite puisque Laurent vient  d’être rétabli dans ses droits et restera par conséquent cheminot et contrôleur à Bayonne !

A voir aussi

Communiqués de presse

Air France : La chasse aux sorcières continue !

Il n’y a pas de conquêtes sociales sans libertés syndicales. Gouvernement et Medef, en pleine lune de miel depuis 2012, l’ont bien compris : ils veulent museler le monde du travail pour imposer leurs…

Actualité

PSA : la justice républicaine serait-elle à deux vitesses ?

Suite au verdict inique tombé le 20 décembre dans l'affaire dite « des 9 de PSA », l'union départementale CGT 78 et la fédération CGT métallurgie ont produit [un communiqué->http://cgt.fr/IMG/pdf…

Actualité

Rassemblement de soutien le 27 mai à Bobigny

Partout en France, mobilisons-nous massivement le 27 mai 2016 en soutien aux salariés d’Air France, mais aussi à tous les syndicalistes injustement incriminés.

Nos repères CGT

Il faut mettre en cohérence les besoins de déplacement des personnes, d’acheminement des marchandises, et l’organisation du système du transport. Celle-ci doit être compatible avec le développement humain durable. Cela implique une maîtrise publique comme outil de régulation et contrôle.

La CGT considère que l'émancipation des femmes passe par leur égal accès au travail salarié.