actualité
actualité

La réduction du temps de travail doit être liée à une réorganisation du travail

Publié le 12 jan 2017
Temps de lecture : 1 min.
Dans un entretien, Nasser Mansouri-Guilani* revient sur la revendication de la CGT concernant la réduction du temps de travail comme élément de progrès social.

Il cite l'exemple des 35h : malgré des conditions de mise en œuvre insatisfaisantes, elles ont permis la création de centaines de milliers d’emplois sans nuire à l’activité des entreprises.
Liées à une réorganisation du travail, les 32h permettraient donc l'établissement d'un nouveau mode de développement économique et social.



*Nasser Mansouri-Guilani est le responsable du pôle économique à la Confédération générale du travail. Docteur en économie, il a publié plusieurs ouvrages.

A voir aussi

Actualité

Grand débat : des mesures qui ne sont pas à la hauteur des enjeux

Les annonces du président de la République confirment la mise en place de mesures qui ne sont pas à la hauteur des exigences portées par les différents mouvements sociaux qui secouent le pays ces…

Actualité

General electric : maintenir la pression pendant les négociations

La lutte se poursuit à General electric alors que des négociations se sont ouvertes suite à la signature d’un accord par deux syndicats.

Communiqués de presse

Pour des services publics de proximité et des moyens de lutte contre les fraudes

Le 14 novembre, les administrations dans l’action ! Les agents des Finances Publiques sont mobilisés depuis de nombreux mois.

Nos repères CGT

La CGT propose la construction d’une véritable démocratie culturelle.

L’accueil, les soins, l’entretien et l’éducation des enfants représentent une fonction sociale qui engage l’avenir de la société et justifie une politique familiale de haut niveau et la participation des entreprises à son financement. Cette politique familiale doit permettre de soutenir et encourager le travail des femmes quelles que soient leurs responsabilités familiales.