actualité
actualité

Les insatiables actionnaires de La Poste prévoient une hausse du prix du timbre

Publié le 28 oct 2017
Temps de lecture : 2 min.
Prétextant la baisse des volumes, les dirigeants de La Poste ont décidé d'une forte augmentation des tarifs à partir du 1er janvier 2018. Le timbre rouge passera par exemple à 0,95 euro, soit 12 % d'augmentation.

La nouvelle a été complètement passée sous silence pas les grands médias. L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a autorisé une augmentation des tarifs de La Poste de 4,7 % en moyenne, allant jusqu'à 12 % pour le timbre rouge, sous le prétexte fallacieux de la baisse des volumes. Permise par un changement des règles comptables, cette augmentation n'aurait normalement pas pu excéder 1,5 % en 2018.

La direction de La Poste utilise également le prétexte de la baisse des volumes pour justifier les suppressions massives d'emplois. Plus de 8 000 postes ont ainsi été supprimés en 2016, tandis que la précarité explose : le nombre de CDD a augmenté de 13 % et celui des emplois intérimaires de 37 %.

La situation financière de La Poste ne justifie pourtant pas ces orientations économiques : elle présente un chiffre d'affaires de 12 milliards d'euros au premier semestre 2017, et un résultat d'exploitation de 761 millions d'euros — alimenté notamment par le contribuable au travers du CICE.

Dans un communiqué produit le 24 octobre, la CGT-Fapt dénonce « cette stratégie destructrice d'emplois, de conditions de travail, de casse du service public postal et de mise à contribution des usagers pour une logique d'entreprise imposée unilatéralement au seul bénéfice de la finance ». Elle rappelle que la CGT propose l'appropriation publique des activités postales pour permettre :

- le développement du service public postal avec le maintien et la création de bureaux de poste de proximité en zone urbaine rurale ;
- une distribution du courrier et des colis 6 jours sur 7 en J+1 ;
- des services financiers accessibles à tous les citoyens ;
- la création d'emplois stables et qualifiés pour assurer un service public postal de qualité partout et pour tous, en tout point du territoire.

A voir aussi

Communiqués de presse

Il y a urgence sociale !

Communiqué de presse intersyndical

Communiqués de presse

Ségur de la santé : inefficacité prouvée du placebo

Pour la seconde fois depuis l’ouverture du Ségur de la santé, à l’appel de plusieurs organisations dont la CGT, des dizaines de milliers de personnes se sont mobilisé.e.s à travers la France pour…

Communiqués de presse

Le 30 juin, tous et toutes mobilisé.e.s pour la santé

Après le succès du 16 juin, nous devons poursuivre les mobilisations.

Nos repères CGT

Les politiques publiques constituent, au niveau international, européen, national et local, un enjeu démocratique, social, économique et environnemental, un atout pour la cohésion sociale, pour une transformation sociale et écologique. Leur mise en œuvre nécessite des services publics, des établissements et entreprises publiques modernes, efficaces et gérés démocratiquement.