actualité
actualité

80% des salariés en grève à la policlinique des Alpes du Sud

Publié le 28 juin 2017
Temps de lecture : 1 min.
80% des salariés, soit la quasi totalité des CDI, se sont déclarés grévistes depuis le 20 juin dernier, à la policlinique des Alpes du Sud (05). Ils tiennent à dénoncer les conditions de travail qui se dégradent, et qui ne permettent plus, selon un communiqué de la CGT Hautes-Alpes, d'assurer des soins de qualité pour le public accueilli...

80% des salariés, soit la quasi totalité des CDI, se sont déclarés grévistes depuis le 20 juin dernier, à la policlinique des Alpes du Sud (05). Ils tiennent à dénoncer les conditions de travail qui se dégradent, et qui ne permettent plus, selon un communiqué de la CGT Hautes-Alpes, d'assurer des soins de qualité pour le public accueilli.
De plus, ajoute-t-il, la stagnation des salaires depuis de nombreuses années, la baisse continue des effectifs (pour permettre à cette direction d'augmenter les profits de l'entreprise), la pression managériale de plus en plus agressive, le non respect des instances représentatives du personnel ont rendu la situation impossible à vivre.
Malgré le mouvement social, la direction refuse catégoriquement d'ouvrir des négociations jugeant les revendications de la CGT "non recevables et non discutables". La grève a donc été reconduite par 80% des salariés. L'USD 05, l'UD 05, l'union fédérale de la santé privée CGT et la fédération Santé action sociale, apportent tout leur soutien aux salariés de la policlinique.

A voir aussi

Actualité

Contre la répression syndicale dans un Ehpad Korian, signez la pétition !

Trop c’est trop ! La CGT se mobilise pour défendre les droits de deux salariées virées brutalement d’un Ehpad de Marseille en vous demandant de signer la pétition pour leur réintégration.

Nos repères CGT

Le développement humain durable suppose de rompre avec les politiques économiques actuelles qui sont en échec, et d’aller vers un autre type de croissance fondée sur des modalités de production et une exploitation des richesses plus équitables, en anticipant les transitions nécessaires, de manière à ce qu’elles ne portent pas préjudice aux salariés et à leurs familles.

La santé est un droit fondamental qui doit être garanti à tous. La santé est un concept large, qui ne peut pas se réduire à une absence de maladie. Il est donc nécessaire d’avoir une approche globale de sa définition.