actualité
actualité

En lutte, les salariés de l'usine Coca des Pennes-Mirabeau obtiennent des garanties sur la pérennité du site

Publié le 22 mar 2018
Temps de lecture : 1 min.
Au bout de 28 jours de lutte, face à une direction qui n’a joué que le pourrissement de la situation, les travailleurs de l’usine Coca-Cola des Pennes-Mirabeau (13), avec leur syndicat CGT, ont obtenu l’ouverture de négociations avec la direction pour la sauvegarde des emplois et la pérennité du site.

C’est une belle victoire des salariés de l’usine Coca-Cola des Pennes-Mirabeau qui, au bout de 28 jours de lutte, ont repoussé l’« impossible » en obtenant l’ouverture de négociations avec la direction pour la sauvegarde des emplois et la pérennité du site.
Face à une direction qui n’a joué que sur le pourrissement de la situation, notamment en refusant de négocier ou en assignant au tribunal 7 salariés grévistes, les travailleurs en lutte ont obtenu la garantie que la direction favorisera les départs volontaires, afin de limiter au maximum tout départ contraint.
Par ailleurs, des garanties sur la pérennité du site, ainsi qu’un sursis de 12 mois sur 6 postes de caristes (avec la possibilité de les pérenniser) ont été accordés.

La société Coca-Cola avait décidé depuis octobre 2017 de supprimer 185 postes en France, impactant 6 établissements sur 7 et rabotant près de 25% des effectifs de l’usine des Pennes-Mirabeau.

A voir aussi

Communiqués de presse

FACE À L’INSÉCURITÉ SOCIALE : LES TRAVAILLEUR.EUSE.S SAISONNIERS SE MOBILISENT

Contre la précarité à perpétuité des travailleur.euse.s saisonniers, la CGT a déposé, en accord avec ces derniers, 40 préavis de grève dont les modalités d’actions, à travers tout le pays, seront à l…

Nos repères CGT

La CGT propose un effort considérable pour la recherche, pour contribuer au progrès des connaissances, répondre aux besoins de la société en expertise et contrôle, créer les conditions d’un renouveau du développement industriel.

Première préoccupation des travailleurs et des citoyens, l’emploi est, avec les salaires, les conditions de travail, la protection sociale, l’enjeu majeur des luttes sociales, inséparable des exigences montantes d’une transformation profonde du travail.