Salaire - Pension - Protection sociale

Imagette
Publié le 16 jan. 2019
Temps de lecture : 2 min.
Nous voulons vivre de notre travail. C’est la phrase la plus entendue durant ces derniers mois. Il est essentiel d’augmenter les salaires bruts et les pensions. L’argent existe, les entreprises du CAC 40 ont réalisé 93 milliards d’euros de bénéfices en 2017 (57 milliards ont été distribués à leurs actionnaires), ils pourraient dépasser 100 milliards en 2018. Pourtant, ce sont elles qui bénéficient le plus des aides et exonérations de l’État payées par nos impôts.

Les propositions de la CGT :
  • augmenter le Smic à 1 800 € brut ;
  • revaloriser les grilles de salaire et augmenter le point d’indice de la fonction publique ;
  • obtenir l’égalité salariale entre les femmes et les hommes ;
  • droit à la retraite à 60 ans avec un taux de remplacement au minimum 75 % et en aucun cas inférieur à 1 200 € net ;
  • augmentation de tous les minima sociaux et des indemnités chômage ;
  • reconquérir une Sécurité sociale du XXIe siècle, couvrant l'ensemble des besoins.
Les repères revendicatifs CGT :
Les documents CGT :

 

A voir aussi

Communiqués de presse

Levée des brevets : première victoire, amplifions la mobilisation!

Mercredi 5 mai, le Président des Etats-Unis a annoncé qu’il était favorable à la levée des brevets sur les vaccins anti-Covid. Il s’agit d’une première victoire suite à la mobilisation internationale…

Communiqués de presse

Le Conseil d’administration de la CNAF s’oppose à la loi ASAP

Le 15 avril dernier, les administrateur.trice.s de la CNAF étaient saisi.e.s sur le décret relatif aux services aux familles issu de la loi d'Accélération et de Simplification de l'Action Publique …

Actualité

Services publics d’État et protection sociale : un contexte explosif

Le jeudi 25 mars dernier, les organisations syndicales des services publics d’État et de la protection sociale invitaient les médias à une conférence de presse pour, revenant sur le drame survenu à…

Nos repères CGT

Les entreprises exercent une responsabilité sociale du fait de l’impact de leur activité sur la société et l’environnement. Elles ont donc des comptes à rendre aux populations sur l’ensemble des impacts de leur activité.

L’accueil, les soins, l’entretien et l’éducation des enfants représentent une fonction sociale qui engage l’avenir de la société et justifie une politique familiale de haut niveau et la participation des entreprises à son financement. Cette politique familiale doit permettre de soutenir et encourager le travail des femmes quelles que soient leurs responsabilités familiales.