actualité
actualité

Systra se retire du projet de tramway à Jérusalem

Publié le 22 juin 2018
Temps de lecture : 1 min.
Guillaume Pépy président de la SNCF, a annoncé le retrait de la filiale Systra des lignes « rouge » et « pourpre » du tramway de Jérusalem.

tram jérusalemPremière victoire pour le collectif de campagne « Tramway de Jérusalem : des entreprises françaises contribuent à la colonisation israélienne du territoire palestinien occupé ». Interpellé pour la deuxième fois lors du comité d’entreprise européen SNCF (CEESNCF), Guillaume Pépy, président de l’entreprise, a annoncé le retrait de sa filiale Systra des lignes « rouge » et « pourpre » du tramway de Jérusalem.

Cette victoire fait suite à la publication d’un rapport corédigé par les huit organisations du collectif — dont la CGT — mettant en lumière la participation des entreprise françaises (Egis Rail, Alstom et anciennement Systra) à ce projet, qui visait à relier Jérusalem-Ouest aux colonie israélienne de la Jérusalem-Est palestinienne, en totale violation du droit international.

Le CEESNCF indique qu’il « reste vigilant concernant les agissements du groupe SNCF dans le monde et s’engagera dans toutes les actions pour faire respecter la dignité et le droit ». La CGT avait déjà participé à la rédaction d’un rapport dénonçant la participation des banque françaises dans le processus de colonisation israélienne, qui avait eu, lui aussi, un impact médiatique retentissant.

A voir aussi

Communiqués de presse

Air France : La chasse aux sorcières continue !

Il n’y a pas de conquêtes sociales sans libertés syndicales. Gouvernement et Medef, en pleine lune de miel depuis 2012, l’ont bien compris : ils veulent museler le monde du travail pour imposer leurs…

Actualité

Revers cuisant pour la direction de la SNCF

Le tribunal de grande instance de Bobigny a condamné la direction de la SNCF pour entrave au droit syndicaux et de grève, en raison des cumuls qu’elle a pratiqué pour le décompte des retenues sur…

Actualité

"L'accord sur les travailleurs détachés est en trompe-l'œil"

Trois questions à Fabrice Michaud, secrétaire général de la CGT Transport, en fonction depuis le 5 octobre 2017, sur la directive des travailleurs détachés dans le secteur des transports.

Nos repères CGT

La fiscalité est un puissant moyen pour réduire l’injustice sociale, générer des ressources pour financer
des investissements de long terme et répondre aux besoins sociaux et économiques.

Il faut mettre en cohérence les besoins de déplacement des personnes, d’acheminement des marchandises, et l’organisation du système du transport. Celle-ci doit être compatible avec le développement humain durable. Cela implique une maîtrise publique comme outil de régulation et contrôle.