actualité
actualité

Pour la libération des syndicalistes détenus en Turquie

Publié le 21 sep 2018
Temps de lecture : 1 min.
Les huit organisations syndicales françaises – CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA – représentantes des travailleurs en France, soutiennent les revendications des travailleurs du chantier du nouvel aéroport d’Istanbul et exigent la libération immédiate des travailleurs et syndicalistes détenus, ainsi que leur réintégration.
aéroport Istanbul

Les conditions dans lesquels les travailleurs du chantier du nouvel aéroport d’Istanbul effectuent leur mission, ne respectent pas les normes de sécurité et d’hygiène, conformément aux textes en vigueur dans la République de Turquie et aux normes internationales du travail.

Les huit organisations syndicales françaises, représentantes des travailleurs en France, appellent la République de Turquie à respecter les normes internationales des Conventions internationales de l’Organisation internationale du travail qu’elle a ratifiée, tout comme les textes en vigueur en Turquie encadrant le droit du travail.

Les organisations syndicales soutiennent les revendications des travailleurs du chantier du nouvel aéroport et exigent la libération immédiate, ainsi que la réintégration, des travailleurs et syndicalistes détenus. En l’espèce, leurs revendications sont légitimes : tout travailleur a le droit à des conditions humaines de travail et d’hébergement.

A voir aussi

Actualité

Libérez les travailleurs de la raffinerie de Haft Tapeh !

En lutte depuis plusieurs années pour revendiquer le paiement des arriérés de salaire et pour la sécurité des conditions de travail, les travailleurs de l’usine de traitement de la canne à sucre de…

Nos repères CGT

La CGT propose la construction d’une véritable démocratie culturelle.

L’accueil, les soins, l’entretien et l’éducation des enfants représentent une fonction sociale qui engage l’avenir de la société et justifie une politique familiale de haut niveau et la participation des entreprises à son financement. Cette politique familiale doit permettre de soutenir et encourager le travail des femmes quelles que soient leurs responsabilités familiales.