actualité
actualité

Journalistes interdits à Notre-Dame-Des-Landes, danger pour la démocratie

Publié le 11 avr 2018
Temps de lecture : 2 min.
Alors que depuis lundi matin, 2 500 gendarmes sont mobilisés pour évacuer la ZAD (zone d'aménagement différé) de Notre-Dame-des-Landes, les médias sont clairement interdits de filmer les affrontements et doivent se contenter des images officielles fournies par les forces de l’ordre. Le SNJ-CGT proteste vigoureusement contre cette mise au pas et ce contrôle de l’information visant à éviter la diffusion d’une information indépendante des pouvoirs en place et réclame immédiatement la libre circulation des journalistes dans la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes.

Selon les zadistes, l’opération est « musclée, brutale ou violente ». Depuis lundi matin, 2 500 gendarmes sont mobilisés pour évacuer la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes. Or, comme le souligne Cédric Pietralunga, journaliste au Monde, les médias sont clairement interdits de filmer les affrontements, le ministère de l’Intérieur invitant les journalistes sur place « à ne pas gêner les manœuvres opérées par la gendarmerie, à rejoindre un espace presse ».

Ainsi, les journalistes doivent se contenter des images officielles fournies « gracieusement » par les forces de l’ordre. Comme en atteste un autre journaliste, cette situation inédite n’avait « jamais été vue en vingt ans de carte de presse ». Ce contrôle de l’information par le gouvernement est dangereux puisqu’il met à mal un des piliers de notre démocratie : la liberté de la presse.

Le SNJ-CGT proteste vigoureusement contre cette mise au pas et ce contrôle de l’information visant à éviter la diffusion d’une information indépendante des pouvoirs en place et réclame immédiatement la libre circulation des journalistes dans la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes.

A voir aussi

Actualité

Manpower : Stop à la discrimination syndicale !

Depuis le 3 juillet, 8h15, des élus de la CGT Manpower occupent l’agence de Montpellier pour dénoncer les discriminations syndicales dont ils sont la cible. Ils exigent de la direction que leur…

Nos repères CGT

Relever le défi de la bataille des idées nécessite une information pluraliste et indépendante. L’information
est un élément essentiel du débat démocratique et de la formation citoyenne.

La communication est un droit fondamental pour l’ensemble des citoyens, au même titre que les autres
droits fondamentaux.