actualité
actualité

Sixième jour de grève à la clinique Orpéa Saint-Estève

Publié le 11 sep 2018
Temps de lecture : 2 min.
Démissions, arrêts de travail, sous-effectifs chroniques : les salarié.e.s de la Clinique La Pinède à Saint-Estève près de Perpignan, appartenant au groupe Orpea/Clinea, n'en peuvent plus !

Devant le refus de négociation de leur direction pour obtenir prise en compte de leurs difficultés, ils ont décidé de se mettre en grève le 4 septembre dernier.

La réponse des dirigeants ? Remplacer les grévistes par des intérimaires ou des salarié.e.s du groupe Orpea/Clinea d'autres départements !

Orpea se targue d'être « un des leaders européens de la prise en charge globale de la Dépendance, et dispose d’un réseau de 818 établissements (86 650 lits) répartis dans 10 pays en Europe, en Chine et bientôt au Brésil. » Son chiffre d'affaire s'affiche florissant, avec 700 millions d'euros en 2017, et le salaire de son Pdg en 2016, 1,3 million d'euros, témoignent de ces résultats.

Mais, Orpea n'en est pas à sa première grève :

- en février 2018, 35 salariés sur une cinquantaine, à la Clinique des Sorbiers à Issoire, avaient débrayé pour protester contre la baisse de leur salaire depuis le rachat de leur établissement par Orpea.

- en avril 2018, le licenciement de deux représentants du syndicat allemand VER. DI, qui diffusaient des informations sur le droit de grève avait provoqué de vives réactions contre les positions antisociales du groupe.

Déjà, en 2014, la CGT avait saisi la justice contre le groupe, pour pour dénoncer « la mise en place d’un système visant à infiltrer le syndicat et surveiller le personnel d’un groupe de maisons de retraite ».

Cette fois, les structures locales CGT ont décidé d'interpeller la Direccte pour obtenir de la direction des réponses à leurs revendications.

Une cagnotte de soutien aux grévistes est accessible ici.

A voir aussi

Actualité

Bras de fer à la clinique Saint-Pierre (Perpignan) entre les salariés en grève et la direction

Depuis le mardi 5 juin, les salariés de la clinique Saint-Pierre du groupe ELSAN, à Perpignan, sont en grève afin que la direction fasse droit à leurs revendications. Face à cette contestation, la…

breve

Une lutte gagnante pour les aides-soignantes du SSIAD ADMR Vic Fezensac et Eauze

Après 12 jours de conflits, avec une direction ayant de nombreuses connivences parmi les élus locaux, les aides-soignantes du SSIAD ADMR Vic Fezensac et Eauze ont obtenu la satisfaction de leurs…

Actualité

Le protocole de fin de conflit bafoué, une salariée licenciée…

Le syndicat CGT de la Polyclinique de l’Ormeau dénonce une « attitude revancharde de la direction »… « qui vient de prononcer un licenciement à l’encontre d’une gréviste » et « dégrade davantage et…

Actualité

Les salariés décident d'occuper le conseil départemental des Hautes-Pyrénées

Débuté le 8 novembre, le conflit de la clinique de l’Ormeau est suivi par près de 50% des salariés, qui réclament des hausses de salaire et de meilleures conditions de travail.

Nos repères CGT

Le développement humain durable suppose de rompre avec les politiques économiques actuelles qui sont en échec, et d’aller vers un autre type de croissance fondée sur des modalités de production et une exploitation des richesses plus équitables, en anticipant les transitions nécessaires, de manière à ce qu’elles ne portent pas préjudice aux salariés et à leurs familles.

La santé est un droit fondamental qui doit être garanti à tous. La santé est un concept large, qui ne peut pas se réduire à une absence de maladie. Il est donc nécessaire d’avoir une approche globale de sa définition.