actualité
actualité

L'autoritarisme inquiétant de la ministre envers l'université Toulouse Jean Jaurès

Publié le 26 mar 2018
Temps de lecture : 2 min.
L’union nationale CGT FERC Sup apporte tout son soutien à la lutte des personnels et étudiants de Toulouse et de l’université Toulouse Jean Jaurès (UT2J), en grève depuis le 14 décembre 2017 contre la sélection et les restructurations.
Les personnels et étudiants de l’université Toulouse Jean Jaurès (UT2J) sont en grève depuis le 14 décembre 2017 contre le projet Uniti 2018 qui prévoit la fusion et l’intégration de quatre établissements toulousains (universités Toulouse 2 et Toulouse 3, INP et Insa de Toulouse). La CGT FERC Sup n’a cessé de s’opposer à la restructuration/fusion des établissements et à l’instauration de la sélection pour l’entrée à l’université, qui vont à l’encontre du service public national d’enseignement supérieur et de recherche, laïque, démocratique et émancipateur.

La dissolution des conseils centraux de l’établissement par la ministre le 20 mars témoigne de la volonté forte de reprise en main du ministère de l’ensemble du projet de restructuration toulousain, qui aboutira à une injonction encore plus forte à la fusion. Cette initiative montre toute la violence dont fait preuve ce gouvernement pour bâillonner la contestation de ses projets, afin d’imposer autoritairement et arbitrairement ses injonctions.

Les 6 et 7 décembre 2017, une consultation était organisée par le président de l’UT2J auprès des personnels et des étudiants. Ces derniers s’étaient pronconcés sans équivoque contre le projet Uniti 2018.

A voir aussi

Actualité

Béziers : la mairie préfère-t-elle sa police aux enfants de la ville ?

Lors du comité technique (CT) de la mairie de Béziers, le seul point porté à l’ordre du jour concernait la restructuration du temps scolaire et périscolaire liée au passage à la semaine de quatre…

Actualité

Non à l’ouverture d’une licence pilotée par l’enseignement supérieur catholique

Le Centre Universitaire Guilhem de Gellone (Montpellier) et la faculté libre de droit de l’Institut Catholique de Toulouse proposeront, dès septembre 2017, une première année de Licence en droit. À l…

Nos repères CGT

La CGT propose un droit à l’éducation permanente pour une formation émancipatrice tout au long de la vie.

La recherche du progrès social permanent nécessite de donner un autre sens au développement, maîtriser le présent et anticiper l'avenir, à partir des besoins humains aujourd'hui et demain…