Alain Harimza, parcours d’un militant contre le racisme

Temps de lecture : 1 min.
Publié le 22 jan. 2018
Alain Harimza, responsable retraités CGT 34, est arrivé du Maroc en France en 1971. Au Maroc, il était instituteur sous le protectorat Français puis sous le régime d’Hassan II. En France, c’est en voulant prêter main forte pour l’alphabétisation des migrants qu’il est entré à la CGT. Le racisme il connaît bien. mais le mouvement syndical et les organisations de défense des droits, comme le MRAP, lui ont permis de s’intégrer.
Imagette
Affiche Chanoir

Sur le même thème

Actualité

Béziers : la mairie préfère-t-elle sa police aux enfants de la ville ?

Lire la suite
Actualité

L'autoritarisme inquiétant de la ministre envers l'université Toulouse Jean Jaurès

Lire la suite
Communiqués de presse

Violences à la fac de Montpellier: la CGT exige vérité et justice

Lire la suite