actualité
actualité

Fin de grève victorieuse au Méridien de Nouméa

Publié le 26 oct 2018
Temps de lecture : 2 min.
Après plus d’un mois de protestations menées devant le complexe hôtelier « Le Méridien », l’un des hôtels les plus luxueux de Nouvelle-Calédonie, la section STKE se félicite du dénouement de ce conflit, et notamment les membres de la fédération THT/USTKE qui ont accompagné la section syndicale dans les négociations.

En fin d’après-midi du 26 octobre, la direction et la section syndicale ont acté les deux principales revendications, à savoir l’emploi local et le rééquilibrage au niveau des emplois :

 l’assistant maître d’hôtel (disposant d’un master de maître d’hôtel - Bac + 5) obtient le poste de maître d’hôtel tournant sur les trois restaurants de cet établissement.
Les jeunes diplômés kanaks éprouvent de plus en plus de difficultés à trouver un travail en Nouvelle-Calédonie. Il y a toujours de bonnes raisons pour leur refuser l’accès à l’entreprise ou à l’administration (trop diplômés, pas assez d’expérience, trop ceci, pas assez cela…) et il est courant de recruter sur un poste disponible un non-Kanak moins diplômé qu’un Kanak possédant le diplôme adéquat et l’expérience nécessaire. En l’occurrence, c’était le cas à l’hôtel le Méridien. La lutte a permis de faire cesser cette discrimination et d’offrir à un jeune diplômé la possibilité de travailler sur la base de son diplôme et non de son origine ;

 le chef de brigade obtient quant à lui le poste de « contrôleur des chambres ». C’est-à-dire qu’il s’occupe uniquement de la réservation des chambres avant l’arrivée des clients. La encore, un Kanak expérimenté obtient une promotion sur un poste pour lequel on recherchait à l’extérieur, plutôt que le sélectionner alors qu’il avait postulé.

Le personnel gréviste reprendra le travail dès le dimanche 28 octobre.

Montreuil le, 26 octobre 2018.

A voir aussi

Actualité

Après de nouvelles agressions, les surveillants pénitentiaires exigent de réelles avancées

Alors que deux surveillants pénitentiaires ont été agressé violemment, à Condé-sur-Sarthe, les personnels de plus de 80 établissements sont aujourd’hui en lutte afin d’exiger de réelles avancées au…

Nos repères CGT

La CGT propose le droit à un salaire de base minimum de première embauche lié au niveau de qualification.

La CGT propose un SMIC à 1 800 euros et des salaires minimums partout en Europe.