actualité
actualité

La Direction du travail a rejeté le PSE de Ford Blanquefort

Publié le 30 jan 2019
Temps de lecture : 1 min.
Alors que la Direccte a refusé de valider le PSE présenté par Ford à Blanquefort, la CGT estime que c'est une première bataille gagnée, mais demande que tout soit mis en œuvre pour une reprise du site. Le syndicat en appelle à l'intervention de l'État.

Dans un communiqué commun publié le 29 janvier 2019, la fédération CGT Métallurgie et l'UD CGT de Gironde se félicitent de la décision prise la veille par la Direccte (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) de ne pas valider le PSE.

Alors que Ford a écarté la seule proposition de reprise actuellement connue, la CGT a assez logiquement demandé la réquisition de l'usine. La décision de la Direccte offre pour le moment un délai pour de nouvelles possibilités. 

La CGT, qui intensifie sa campagne sur l'industrie en multipliant les initiatives et propositions sur le sujet, apporte tout son soutien aux salariés de Ford Blanquefort.

Article a retrouver dans son intégralité sur le site de la NVO.

A voir aussi

Actualité

Fermeture programmée inacceptable du site Ford de Blanquefort !

Jeudi 7 juin 2018, la direction de Ford Europe a annoncé sa décision de mettre en place un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) concernant le site de Blanquefort (Gironde), entraînant une fermeture…

Nos repères CGT

La CGT propose un effort considérable pour la recherche, pour contribuer au progrès des connaissances, répondre aux besoins de la société en expertise et contrôle, créer les conditions d’un renouveau du développement industriel.

Première préoccupation des travailleurs et des citoyens, l’emploi est, avec les salaires, les conditions de travail, la protection sociale, l’enjeu majeur des luttes sociales, inséparable des exigences montantes d’une transformation profonde du travail.