actualité
actualité

Le Tribunal de Pau reconnait le droit à l’exercice syndical pour Mireille Palisse mais...

Publié le 6 juil 2018
Temps de lecture : 1 min.
La CGT insertion Probation, ainsi que de nombreux syndicats et associations, étaient intervenus pour soutenir Mylène Palisse, sanctionnée disciplinairement d’une exclusion de 7 jours avec sursis pour s’être exprimée dans le journal L’Humanité en avril 2016.

Un recours contre cette décision vient de faire l’objet d’un jugement du Tribunal de Pau, le 29 juin, qui maintient la sanction, mais ​rappelle clairement que même au sein de l’administration pénitentiaire et du ministère de la Justice, le droit à la liberté d’expression syndicale existe et que les poursuites engagées en ce sens ont été écartées par la Tribunal.

L’intersyndicale et les associations ont réaffirmé dans un communiqué, leur solidarité à Mireille Palisse.

A voir aussi

Actualité

La Direction du travail a rejeté le PSE de Ford Blanquefort

Alors que la Direccte a refusé de valider le PSE présenté par Ford à Blanquefort, la CGT estime que c'est une première bataille gagnée, mais demande que tout soit mis en œuvre pour une reprise du…

Actualité

Mylène Palisse, conseillère pénitentiaire : sanction disciplinaire confirmée

Mylène Palisse, conseillère pénitentiaire d’insertion et de probation (CPIP) et élue CGT, convoquée en conseil de discipline le 13 décembre 2016, avait écopé de sept jours d’exclusion temporaire avec…

Nos repères CGT

Les politiques publiques constituent, au niveau international, européen, national et local, un enjeu démocratique, social, économique et environnemental, un atout pour la cohésion sociale, pour une transformation sociale et écologique. Leur mise en œuvre nécessite des services publics, des établissements et entreprises publiques modernes, efficaces et gérés démocratiquement.