actualité
actualité

Rétrospective 2020 : mars et avril

Publié le 29 déc 2020
Temps de lecture : 1 min.
Entre mars et avril, une année qui bascule dans le confinement...

Mars 2020 : Emmanuel Macron annonce le confinement et dans la foulé la suspension de l'examen de la loi sur la réforme des retraites... pas l'abandon !
Pour tous ceux qui luttent, ce n'est pas suffisant... La CGT réclame son abandon pur et simple et la mise en chantier d'une autre réforme.

Avril 2020 : La CGT et 17 autres organisations et ONG lancent un appel et une pétition "pour que le jour d’après soit en rupture avec le désordre néolibéral". 

La crise du coronavirus qui touche toute la planète révèle les profondes carences des politiques néolibérales. Elle est l'étincelle sur le baril de poudre qui était prêt à exploser.

Ces organisations, conscientes de l’urgence sociale et écologique, n’attendent pas des discours mais de profonds changements de politiques, pour répondre aux besoins immédiats et se donner l'opportunité historique d'une remise à plat du système, en France et dans le monde.

A voir aussi

Communiqués de presse

Travailleurs dits de 2ème ligne : bientôt 1 an qu’ils attendent une augmentation des salaires !

Depuis le début de la pandémie, il y a bientôt un an, le gouvernement ne cesse de communiquer en direction des travailleur.euse.s qu’il a décidé de nommer les « 2ème ligne ». Il semble découvrir le…

Actualité

Le 4 février, ensemble, faisons entendre nos revendications

Les organisations CGT, FSU, Solidaires, Unef, UNL, MNL, FIDL se sont réunies en intersyndicale en fin d’année 2020. Nos organisations décident d’impulser un processus de mobilisations et d…

Actualité

Rétrospective 2020 : novembre et décembre

En novembre et décembre, les grands groupes inondés d'agent public entendent poursuivre et accélérer les restructurations, les délocalisations et des suppressions d'emplois... La fonction publique et…

Nos repères CGT

La CGT propose la construction d’une véritable démocratie culturelle.

L’accueil, les soins, l’entretien et l’éducation des enfants représentent une fonction sociale qui engage l’avenir de la société et justifie une politique familiale de haut niveau et la participation des entreprises à son financement. Cette politique familiale doit permettre de soutenir et encourager le travail des femmes quelles que soient leurs responsabilités familiales.