Quels sont les salaires minimum dans l'Union européenne ?

Temps de lecture : 2 min.
Publié le 30 Mar 2017
Selon Eurostat (la direction générale de la Commission européenne chargée de l’information statistique à l’échelle communautaire), au 1er janvier 2017, 22 États sur les 28 qui composent l’Union européenne ont un salaire minimum. Les six pays qui n’en disposent toujours pas à l’heure actuelle sont le Danemark, l’Italie, Chypre, l’Autriche, la Finlande et la Suède.

L’écart entre le plus faible et le plus élevé est de 1 à 9. Cependant, lorsqu’on le ramène en parité de pouvoir d’achat (PPA, c’est-à-dire compte tenu des prix relatifs ou pouvoir d’achat réel, autrement dit ce qu’on peut réellement acheter avec un euro), il n’est plus que de 1 à 3 (501 PPA pour la Bulgarie et 1 659 PPA pour le Luxembourg).
Il est utile de comparer le salaire minimum avec le salaire médian, c’est-à-dire le salaire qui se situe au milieu de l’échelle des salaires, la moitié des salariés gagnant moins et la moitié plus de ce niveau médian.

 

Le salaire minimum est supérieur à 60 % du salaire médian dans trois pays : le Portugal (64 %), la France (62 %), la Slovénie (62 %). Il est inférieur à 50 % du salaire médian dans sept pays : la République tchèque (39 %), l’Estonie (40 %), l’Irlande (45 %), l’Espagne (45 %), la Slovaquie (46 %), Malte (48 %), et le Royaume-Uni (49 %). Enfin Eurostat note que le salaire minimum a baissé en Grèce de 14 % entre 2008 et 2017 alors qu’il a augmenté dans tous les autres pays.

Tiré de La Lettre économique CGT n° 22, mars 2017

Sur le même thème

Communiqués de presse

19 juin : journée internationale pour l’élimination de la violence sexuelle dans les conflits (Déclaration de solidarité)

Lire la suite
Communiqués de presse

Le Président Macron ne doit pas engager la France dans une économie de guerre

Lire la suite
Communiqués de presse

Un convoi intersyndical pour l’Ukraine : point d’étape

Lire la suite