actualité
actualité

Manifestation des organisations syndicales mondiales

Publié le 17 juin. 2019
Temps de lecture : 2 min.
Ce lundi 17 juin à Genève, plusieurs milliers de manifestants ont défilé pour faire entendre la voix des travailleurs à l'occasion du centenaire de l’Organisation Internationale du Travail qui se déroule du 10 au 21 juin.

De nouvelles règles font actuellement l’objet de négociations à la Conférence internationale du travail afin de faire face aux abus dans le monde du travail. Des syndicats de plus de 15 pays manifesteront ensemble pour soutenir leur adoption.

Cette mobilisation s'est tenue au début de la deuxième semaine des négociations à l’Organisation internationale du travail (OIT) en vue de la déclaration du centenaire, marquant le centième anniversaire de l’institution. Les syndicats soumettent plusieurs demandes fondamentales:

  1. Violence sexiste : suite aux révélations de #MeToo, les syndicats réclament une Convention internationale contraignante et une Recommandation pour mettre fin à la violence sexiste au travail.
  2. Garantie universelle pour les travailleurs : garantir à tous les travailleurs et travailleuses, quels que soient leur modalité d’emploi, les droits fondamentaux garantis par les principes fondamentaux de l’OIT (le droit de ne pas être soumis au travail des enfants ni au travail forcé, la protection contre la discrimination au travail, la liberté syndicale et le droit de négociation collective), ainsi que le droit à un salaire décent, la santé et la sécurité au travail et le contrôle du temps de travail.
  3. Cohérence des politiques : aborder les droits des travailleurs dans les chaînes d'approvisionnement mondiales et les accords commerciaux internationaux, assurer une cohérence des politiques internationales dans la quête d’une justice sociale, renforçant dès lors le système multilatéral qui fait l’objet d'atteintes par les partis populistes de droite.

La crise actuelle du multilatéralisme est due à la perte de confiance des citoyens dans la mondialisation. Les règles de l’économie mondiale ont favorisé, pendant trop longtemps, les intérêts des multinationales au détriment des droits des travailleurs et des travailleuses.

La manifestation entendait défendre les libertés syndicales, le droit de grève et exiger l’adoption, trois jours après une retentissante grève des femmes dans toute la Suisse, d’une convention sanctionnant les violences et le harcèlement dans le monde du travail.

manifestation Genève

OIT

Une semaine après un festival de double discours de la part de chefs d’États venus à Genève pour rivaliser en matière d’ambitions sociales, alors qu’ils font le contraire dans leur cadre national, il était important que le mouvement syndical international vienne les confronter aux réalités.

A voir aussi

Communiqués de presse

STOP CETA La mobilisation s’amplifie contre le Ceta

Alors que l’Assemblée nationale doit se prononcer, le 17 juillet, sur le projet de loi de ratification du Ceta (accord commercial Union européenne / Canada), le collectif Stop Ceta appelle à…

Actualité

Centenaire de l’OIT : manifestation syndicale le 17 juin à Genève (article NVO)

Le 17 juin aura lieu à Genève une manifestation syndicale internationale à l'occasion du centenaire de l'OIT. Impulsée, entre autres, par la CGT, cette initiative est une première pour la…

Document

Antiracisme : la CGT mobilisée pour les migrants

La CGT est intervenue à la conférence-débat de la Marée populaire le 21 novembre 2018 sur les migrations économiques. Elle demande notamment que la France ratifie la convention 143 de l'Organisation…

Nos repères CGT

La CGT propose la construction d’une véritable démocratie culturelle.

L’accueil, les soins, l’entretien et l’éducation des enfants représentent une fonction sociale qui engage l’avenir de la société et justifie une politique familiale de haut niveau et la participation des entreprises à son financement. Cette politique familiale doit permettre de soutenir et encourager le travail des femmes quelles que soient leurs responsabilités familiales.