actualité
actualité

Santé et sécurité des travailleurs des bananeraies : la France en passe de ratifier la convention de l'OIT

Publié le 28 oct 2017
Temps de lecture : 2 min.
La CGT est investie depuis 2015 dans le projet « La santé et la sécurité au travail dans l’industrie de la banane » avec la coordination des 28 syndicats des bananeraies d’Amérique Latine, la CGT Guadeloupe (CGTG), Indecosa-CGT et l’association Banana Link.

Le secteur de la banane recourt massivement aux pesticides en raison du manque de diversité génétique dans l’agriculture commerciale bananière et de la pratique de la monoculture à grande échelle dans les régions tropicales pluvieuses. Les heures de travail excessives, le port de charges lourdes et le travail en hauteur augmentent le risque d’accidents. Les morts directes ou indirectes liées à ces risques sont fréquentes, comme c’est le cas en Guadeloupe.

La CGT a donc initié ce projet de coopération internationale où elle œuvre notamment avec l’association Banana Link pour rendre opérationnels les comités d’hygiène et de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) et leurs actions. Voir la vidéo :



Autre temps fort de cette lutte : la très prochaine ratification par la France de la convention n° 184 sur la sécurité et la santé dans l’agriculture, convention votée en 2001 par l’Organisation internationale du travail. Elle passe actuellement devant le Sénat.

Aujourd’hui, 16 pays ont ratifié la convention, s’engagent à conduire une politique nationale cohérente en matière de santé et de sécurité au travail dans l’agriculture, à définir des droits et obligations des employeurs et des travailleurs. Les employeurs se retrouveront ainsi contraints d’évaluer les risques pour la santé et de mettre en place une politique de prévention. Les travailleurs des pays ratifiants gagneront quant à eux le droit de retrait.

 

A voir aussi

Communiqués de presse

MACRON DISCOURS DE GENÈVE Faites ce que je dis… pas ce que je fais !

Ce jour, à Genève, le président Macron a rappelé l’apport décisif de la France au système multilatéral. On connaît effectivement le rôle que notre pays a joué dans la création de l’Organisation…

Nos repères CGT

La fiscalité est un puissant moyen pour réduire l’injustice sociale, générer des ressources pour financer
des investissements de long terme et répondre aux besoins sociaux et économiques.

La CGT propose un effort considérable pour la recherche, pour contribuer au progrès des connaissances, répondre aux besoins de la société en expertise et contrôle, créer les conditions d’un renouveau du développement industriel.