Secteur verres spéciaux

Temps de lecture : 2 min.
Publié le 6 Juil. 2020
1.200 salarié∙e∙s - Entreprises : CORNING (2 sites dont 1 centre de recherche), KERAGLASS (2 sites), SCHOTT (1 site), Quartz et Sillice St- Gobain (1 site) …
Imagette
Secteur verres spéciaux

Points forts du secteur

  • Des usines qui disposent d’un savoir-faire unique à l’échelle européenne ou mondiale, notamment dans la santé, la mobilité, la communication et l’aéronautique ;
  • des entreprises connectées à un écosystème ;
  • des secteurs qui investissent massivement dans la recherche et l’innovation.

Difficultés et craintes rencontrées par le secteur

  • Une pression actionnariale des fonds de pensions incompatibles avec les cycles d’investissement en recherche, de développement des produits et de productions ;
  • des sites et des savoir-faire menacés par la pression financière ;
  • des marchés en perpétuelle évolution.

Mesures de soutien essentielles à l’avenir de la production des verres spéciaux en France

  • L’interdiction de vente de plaques vitrocéramiques qui utilisent l’arsenic dans le process de fabrication (interdit en Europe mais pratiquée en Asie) ;
  • Le maintien du dispositif de crédit impôt recherche mais soumis à un suivi et droit de véto des IRP ;
  • Accroître les taux d’amortissement dérogatoires pour inciter à l’investissement industriel ;
  • Conditionner les aides fiscales publiques et les aides sociales, le recours au chômage partiel à un engagement sur l’emploi et la réduction de nos émissions et une meilleure transition écologique ;
  • La formalisation d’un plan de formation et de développement des compétences obligatoires pour chaque salarié∙e de verrerie.

Sur le même thème