actualité
actualité

Secteur verre creux : Bouteilles et Pots

Publié le 21 juin 2020
Temps de lecture : 3 min.
7 000 salarié∙e∙s et 32 fours en France - Entreprises : OI (9 verreries et 2 sites de décor), VERALLIA (7 verreries, 2 sites de décor, 2 sites de recyclage du verre et un site re-triage et vente aux particuliers), SAVERGLASS (3 verreries).

Points forts du secteur

  • Une filière qui porte les spécificités du vin et des spiritueux en France dans sa très forte variété et qualité ;
  • une demande très forte sur l’alimentaire (pots, eau minérale) en cette période de COVID-19 ;
  • un matériau incontournable pour répondre aux enjeux de santé et de l’écologie ;
  • un pays avec une production « PREMIUM », la plus importante et la plus diversifiée au monde ;
  • une filière industrielle historique pour la France avec une histoire sociale forte ;
  • une diversification sur les produits vins unique en Europe.

Difficultés et craintes rencontrées par le secteur

  • la filière est très prisée par les fonds d’investissements et les entreprises sont souvent fortement endettées ;
  • l’utilisation du plastique et du bag in box (+40% dans la période mars à avril 2020) qui ne cesse de progresser ; l’effondrement des marchés viticoles à l’export dû notamment aux intempéries en 2017 et 2018, auquel s’ajoute un changement de mode de consommation en Asie et la taxe Trump en Amérique du Nord qui fragilisent cette filière d’excellence, la région de BORDEAUX est la plus impactée, ainsi que le CHAMPAGNE ;
  • des importations étrangères de verre de 1207 KT en 2019 soit l’équivalent d’une dizaine de fours et une balance commerciale qui ne cesse de se dégrader ;
  • une montée en puissance des vins effervescents venus d’Italie (Proseco, Moscato, etc.) ;
  • des vendanges 2018/2019 en forte baisse ;
  • une surcapacité structurelle dans le vin (surtout verre teinté) ;
  • une forte empreinte environnementale à la production ;
  • une filière de recyclage pas assez valorisée ;
  • un manque de capacités adaptées pour faire des produits en petite quantité (bière et vin).
  • La fermeture de plusieurs fours, voire des sites en France ;
  • l’importation de verre par les grands groupes verriers en provenance d’Espagne, Allemagne, Portugal pour servir les embouteilleurs en France. Ces importations organisent une fausse concurrence et visent à affaiblir les sites français pour les restructurer ;
  • un sous-investissement global dans la transformation énergétique des outils de production. Cela demande un effort de 50 millions d’euros par an sur la période 2021-2031 ;
  • une politique sociale violente et brutale menée par les fonds d’investissements américains parfois soutenue par la BPI et l’État Français.

Mesures de soutien essentielles pour l’avenir de la production de verre creux en France

  • Contraindre la grande distribution à proposer 50% d’emballage verrier dans chacune des gammes de boissons vendues et alimentaires (conserves, eaux, jus de fruit, …) ;
  • conditionner les aides fiscales publiques et les aides sociales, le recours au chômage partiel à un engagement sur l’emploi et la réduction de nos émissions et une meilleure transition écologique ;
  • une limitation de l’usage du plastique d’emballage et pour les étiquettes (+ sérigraphie, satinage) ;
  • la formalisation d’un plan de formation et de développement des compétences obligatoire pour chaque salarié∙e de verrerie ;
  • un programme de relance de la collecte de verre pour son recyclage (80% aujourd’hui mais 90% dans les pays scandinaves) ;
  • un statut de société à mission pour valoriser l’entreprise dans son environnement sociétal, la mission sera de développer des contenants en verre et les processus de production associés d’une manière toujours plus bénéfique pour la planète, les consommateurs∙trices et les employé∙e∙s.

A voir aussi

Actualité

OPA de Véolia sur Suez : les prémices du démantèlement du groupe Engie

En réponse à l'OPA projetée par Veolia sur son concurrent Suez et aux menaces de casse sociale qui pèsent sur le groupe Engie, les fédérations CGT de l'énergie, des transports, de la construction,…

Actualité

Un 16 octobre à la Chapelle Darblay

Vendredi 16 octobre, les premiers responsables des associations Greenpeace, Attac, les Amis de la Terre, Oxfam France, la Confédération paysanne, et des organisations syndicales FSU, Solidaires et de…

Nos repères CGT

La CGT propose un effort considérable pour la recherche, pour contribuer au progrès des connaissances, répondre aux besoins de la société en expertise et contrôle, créer les conditions d’un renouveau du développement industriel.

La CGT propose la construction d’une véritable démocratie culturelle.