"La désindustrialisation n'est pas inéluctable"

Dans le dossier: Industrie
Publié le 11 jan 2017
Temps de lecture : 1 min.
On ne compte plus le nombre d'usines qui ferment. La part de l'industrie en France est de 10% du PIB alors qu'elle est de 16% en moyenne en Europe. On vient d'ailleurs de passer la barre des 3 millions d'emplois dans le secteur industriel. Pour la CGT, la désindustrialisation n'est en rien inéluctable. Marie-Claire Cailletaud, pilote du collectif Industrie à la CGT nous explique comment il est possible de redynamiser l'industrie en France.



Rendez-vous le 22 février avec les Assises de l'Industrie à la cité des Sciences et de L'Industrie à Paris.

A voir aussi

Actualité

Luxfer : une renaissance industrielle

Après 1138 jours de lutte, le projet de reprise d’activité du dernier producteur de bouteilles de gaz à haute pression en aluminium en Europe porté par les salariés et leur syndicat CGT, a enfin été…

Document

LUXFER : l'histoire d'une lutte de longue haleine

"Ce qui fait gagner, c'est de ne jamais rien lâcher..." Axel nous raconte deux années de luttes, deux années où la détermination des salariés, de la CGT a permis la construction d'un projet…

Actualité

Une issue toujours incertaine pour la Fonderie du Poitou

Sous-traitant de l’industrie automobile pour un unique client (Renault), la Fonderie du Poitou avait été placée en redressement judiciaire en avril 2021 suite à des difficultés financières.

Nos repères CGT

La CGT propose un effort considérable pour la recherche, pour contribuer au progrès des connaissances, répondre aux besoins de la société en expertise et contrôle, créer les conditions d’un renouveau du développement industriel.

Première préoccupation des travailleurs et des citoyens, l’emploi est, avec les salaires, les conditions de travail, la protection sociale, l’enjeu majeur des luttes sociales, inséparable des exigences montantes d’une transformation profonde du travail.